Pas toujours facile d’être rentable quand on est une paillote

DirectLCI
Dès l'arrivée des beaux jours, les paillotes ressortent de terre, ou plutôt du sable. Ces restaurants de plage éphémères sont soumis à une réglementation spécifique et font face à des dépenses importantes. C’est ce qui explique souvent les prix plus élevés que sur le béton. A Sète, l’une d’elle débourse 80.000 euros pour l’installation et 30.000 euros pour une concession de six mois. A cela s’ajoute le coût des salaires. Les patrons commencent ainsi à faire du bénéfice à partir du 15 août.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter