"Pass sanitaire", applications mobiles, passeports numériques : on n'y comprend déjà plus rien !

Le pass sanitaire pourrait être le sésame pour un retour à une vie quasi-normale. Le voyez-vous comme un signe d’espoir ? Notre équipe vous a posé la question.

LAISSER-PASSER... MAIS LEQUEL ? - Avec l'été qui approche et que ce soit pour voyager ou pour permettre la réouverture de certains établissements, chacun cherche son sésame sanitaire.... et il y a de quoi s'y perdre. On vous explique

Un certificat pour franchir une frontière, un autre pour prendre l'avion, une application pour justifier de sa vaccination et un "pass sanitaire" pour aller au restaurant ou au musée... la vie heureuse post-covid sera-t-elle un insondable enfer administratif ? Alors que les campagnes de vaccination ont débuté dans l'union européenne, les dirigeants de l'UE réunis cette semaine en sommet ont peiné à trouver une solution en guise de "certificat sanitaire universel." Aucune décision n'est ressortie, sinon un consensus sur le fait qu'il fallait mettre en place des solutions, et vite. Car il y a déjà de quoi s'y perdre. Voici, à ce jour, la panoplie des laisser-passer et sauf-conduits qui pourraient arriver dans les semaines.

Toute l'info sur

La France face à une 3ème vague d'ampleur

Test covid, vaccination... Montrez votre "pass sanitaire"

À l'issue du sommet européen de ce jeudi, Emmanuel Macron a promis que son gouvernement plancherait dès la semaine prochaine sur un système qui permettrait d'attester de son statut face à la maladie, en embarquant résultats de tests virologiques et statut vaccinal. Comme le détaillait le président de la République, la mise en œuvre d'un tel instrument "va poser beaucoup de questions techniques, de respect des données individuelles, d'organisation de nos libertés (...) il faut la préparer dès maintenant techniquement, politiquement, juridiquement". "Je sens qu'il y a beaucoup de confusion parfois sur ce sujet", a-t-il ajouté, en insistant sur le fait que le pass sanitaire "ne sera pas uniquement lié à la vaccination", et pour cause : "si on arrive à rouvrir certains lieux, nous ne saurions conditionner leur accès à une vaccination, alors même que nous n'aurions même pas ouvert la vaccination aux plus jeunes".

Lire aussi

Hypothèse la plus réaliste : intégrer ces informations sanitaires dans l'application mobile TousAntiCovid, déjà téléchargée plus de 13 millions de fois en France, même si une version papier de ces informations resterait utilisable. Autre nouvelle fonction possible : une gestion plus simple du registre des personnes ayant visité des établissements ouverts au public. L'application permettrait ainsi de déclarer sa venue en lui montrant un QR-Code spécifique à l'établissement. De quoi fiabiliser la remontée des cas contacts en cas de cluster déclaré.  

Voyageur sur Air France ? Demandez votre "AOK PASS"

Reste qu'en attendant que des solutions internationales existent, la numérisation de certaines informations a déjà commencé. Ainsi, dès le 11 mars prochain, Air France va tester en vraie grandeur le "AOK PASS" d'ICC, pour vérifier les tests PCR de ses passagers en route pour la Martinique et la Guadeloupe. Le système repose sur une application mobile, qui permet d'enregistrer les résultats de tests virologiques effectuées dans plusieurs grands réseaux de laboratoires d'analyses. Des résultats qui ne seront stockés que dans l'application, pour être présentés à l'aéroport de départ et/ou d'arrivée. Mais en attendant d'avoir validé le système, Air France ne rendra pas l'utilisation de l'application obligatoire, on pourra toujours se rendre au comptoir d'enregistrement avec un résultat de tests PCR imprimé sur papier. "Pour les Outre-mer, cela consistera à avoir une application sur laquelle vous pourrez rentrer vos tests PCR négatifs, vos attestations de non-symptômes, le cas échéant le certificat de vaccination… Cela permettra d'accéder à l'aéroport, d'éviter les queues", expliquait ce vendredi sur LCI Jean-Baptiste Djebbari. 

"Travel Pass", une seule application pour passer toutes les frontières

Reste celui qui est à la fois le plus ambitieux et le plus abouti des systèmes, déjà disponible à ce jour, le "Travel Pass" de IATA, l'Association Internationale du Transport Aérien, qui regroupe l'essentiel des compagnies de par le monde. Un système qui résout à la fois le problème immédiat des tests PCR et du statut vaccinal des passagers, mais qui affiche aussi des utilisations possibles bien au-delà de la crise sanitaire.

Le premier attrait de la solution, c'est son côté "anneau unique", un système qui pourrait être adopté par toutes les compagnies aériennes, mais aussi par les autorités de contrôle des frontières. L'application sait embarquer tant vos résultats de tests PCR que les visas de séjour ou de résidence que vous pouvez détenir, pour permettre à l'agent d'enregistrement de vérifier que tous vos documents sont en ordre, pour tout le déroulé d'un voyage. Plusieurs compagnies aériennes l'ont déjà adopté, en Asie et au Moyen-Orient principalement. Chez nous, l'exécutif verrait la solution d'un bon oeil, pour ne pas avoir à réinventer la roue. "Nous devons éviter que chaque pays développe son propre système" disait jeudi Emmanuel Macron.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "La troisième vague est loin d'être finie", avertit Jean Castex

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

La vidéo d'un adolescent de 13 ans abattu par un policier choque l'Amérique

Lire et commenter