Pensez à faire réviser votre chaudière

DirectLCI
Même si le froid n’a pas encore pointé le bout de son nez, l’entretien des chaudières demeure un rituel nécessaire pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone, un gaz toxique issu d’une mauvaise combustion, qui peut entraîner la mort. A cette période, Nicolas Rowyler, chauffagiste, est débordé. Au-dessus de 50 ppm (partie par million), on risque l’intoxication. Il existe des détecteurs de monoxyde de carbone. Ce gaz est à l’origine d’une centaine de décès chaque année en France.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter