Philharmonie de Paris : "En période de crise, c'est une sacrée fausse note", estime l'éditorialiste Kessler

ÉCONOMIE

La Philharmonie de Paris ouvre ses portes mercredi soir et sera inaugurée par le président Hollande. Cette salle de 2.400 places aura vu coût exploser pour atteindre 400 millions d'euros. "En période de crise, c'est une sacrée fausse note", selon l'éditorialiste de LCI Emmanuel Kessler.
Lire et commenter