Plan social et retraite dorée pour l'ex-patron de Vivarte : "Ils veulent toujours en rajouter"

ECONOMIE
DirectLCI
L'ex-PDG du groupe Vivarte, groupe qui a annoncé mardi la suppression de 1600 postes, a quitté ses fonctions en octobre avec plus de trois millions d'euros. Hélène Pilichowski, éditorialiste, a fait part de son mécontentement sur LCI.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter