IBM envisage de supprimer près de 1400 postes en France

IBM envisage de supprimer près de 1400 postes en France

PLAN SOCIAL – D'après les syndicats, le géant américain de l’informatique se prépare à supprimer entre 1180 et 1385 postes. Près du quart de ses effectifs en France.

Un nouveau plan social en France. Selon des sources syndicales, le géant de l’informatique américain, IBM, envisage de supprimer entre 1180 et 1385 postes en France, soit environ un quart de ses effectifs dans le pays. Des suppressions qui s’inscrivent dans le cadre d’une restructuration mondiale : 20% des effectifs, soit environ 7700 emplois européens sont menacés, affirme l’Unsa (1er syndicat), tandis que "jusqu'à 25%" des postes pourraient être supprimés, selon la CFE-CGC (2e).

Ce plan social d'ampleur inégalée, annoncé début novembre en comité européen sans chiffres précis pour la France, est un "plan de sauvegarde de l'emploi mixte, qui doit être présenté officiellement aux organisations syndicales le 16 décembre, avec un plan de départs volontaires mais aussi sans doute des licenciements s'il n'y a pas assez de volontaires", a expliqué à l'AFP Pierry Poquet, délégué syndical central Unsa. La CFE-CGC, qui confirme ces informations, a interpellé mercredi dans un communiqué la nouvelle présidente d'IBM France, Béatrice Kosowsky, afin de lui "demander des garanties face à l'ampleur des restructurations".

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Interrogée par l'AFP, la direction d'IBM France a indiqué que ses "décisions en matière de personnel sont prises afin de fournir le meilleur accompagnement à (ses) clients dans l'adoption d'une plateforme de cloud hybride ouverte et de capacités d'IA" (intelligence artificielle).

Les salariés les plus âgés menacés

"Cette réduction de près du quart des effectifs va avoir lieu avant la réorganisation majeure annoncée par Arwind Krishna, PDG d'IBM Corp, concernant la scission d'IBM en deux sociétés distinctes d'ici fin 2021", explique la CFE-CGC. "Cette scission entre d'un côté, NewCo, qui reprendra les activités d'infogérance (service d'infrastructure, NDLR) et de l'autre, RemainCo, prévoit un transfert d'environ un millier de postes en France vers la nouvelle structure", a expliqué Frank Setruk, délégué syndical central CFE-CGC. Ce qui pourrait conduire, selon lui, à la "réduction de près de 50% des 5000 effectifs actuels d'IBM France".

Lire aussi

Pour M. Poquet (Unsa), "c'est un changement de stratégie, IBM se sépare de toute l'infogérance, se débarrasse des anciens métiers et des plus vieux salariés (les salariés âgés de plus de 50 ans sont majoritaires en France, ndlr) pour se focaliser sur les nouveaux (cloud, intelligence artificielle) avec moins de monde, plus jeune"

En vidéo

Emploi : des plans sociaux dans des régions qui se croyaient à l’abri

"La situation pour ceux qui vont rester est également très préoccupante car quels vont être les impacts de ces départs massifs sur leur charge de travail ?", s'interroge la CFE-CGC. "Pourront-ils mener à terme leurs missions l'an prochain ?"

Interrogé sur le sujet à l'issue du conseil des ministres ce mercredi, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, assure que "l'épidémie ne doit pas être un prétexte pour des plans sociaux prévus de longue date". "Dans cette crise, les salariés, qui font des efforts importants, doivent être protégés", insiste-t-il. "Le gouvernement fait des efforts majeurs avec des aides comme aucun autre pays ne les met en place, nous attendons donc la même exigence de la part des entreprises. Nous serons là à chaque plan social, nous irons dans le détail, nous demanderons des comptes et regarderons en particulier l'avenir des salariés concernés."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

"Langue Covid" : un nouveau symptôme du virus ?

EN DIRECT - Covid-19 : des chiffres "effroyables" au Royaume-Uni, Johnson met en cause le nouveau variant

EN DIRECT - Justin Trudeau sera le premier dirigeant étranger avec lequel Joe Biden va s'entretenir

EN IMAGES - Investiture de Joe Biden : 13 photos pour l'Histoire

Lire et commenter