Prix cassés mais trajets rallongés : l'autocar, un moyen de transport qui a encore du mal à rouler

DirectLCI
L’idée du ministre Emmanuel Macron de libéraliser les transports par autocar a fait son chemin. Aujourd'hui 148 lignes desservent 136 villes avec des prix défiant toute concurrence. Pourtant le coefficient d'occupation des autocars reste faible : les deux tiers des sièges sont vides. Les opérateurs d'autocars restent confiants. En Allemagne, le secteur des autocars avait mis deux ans à se stabiliser.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter