Qui pour reprendre Ascometal ?

La dernière entreprise de l'acier français, en redressement judiciaire, doit connaître le nom de son repreneur, jeudi. Deux offres de rachat d'Ascometal tiennent la corde. Celle du Brésilien Gerdau qui a les faveurs de l'administrateur judiciaire, avec 1586 emplois conservés sur 1900, mais des sites fermés. Face à lui, un groupe d'industriels français propose de conserver 97% des effectifs (1820 emplois).
ÉCONOMIE

La dernière entreprise de l'acier français, en redressement judiciaire, doit connaître le nom de son repreneur, jeudi. Deux offres de rachat d'Ascometal tiennent la corde. Celle du Brésilien Gerdau qui a les faveurs de l'administrateur judiciaire, avec 1586 emplois conservés sur 1900, mais des sites fermés. Face à lui, un groupe d'industriels français propose de conserver 97% des effectifs (1820 emplois).
Lire et commenter