Retraite complémentaire : le patronat propose un traitement de choc

ECONOMIE
DirectLCI
Si 18 millions de travailleurs cotisent actuellement pour la retraite complémentaire, il existe un risque que dès 2018 les réserves l'Agirc soient épuisées. L'Arrco subirait le même sort dès 2027. Le patronat, qui ne veut pas augmenter la cotisation, propose des abattements destinés à encourager les employés à prendre leur retraite 67 ans. Mais la signature d'un accord est difficile à obtenir.

Sur le même sujet

Lire et commenter