Ryanair : des passagers interdits de vols après avoir demandé un remboursement ?

Photo d'illustration.

AVIATION - La compagnie aérienne Ryanair est accusée d'avoir blacklisté des passagers qui avaient exigé un remboursement après des vols auxquels ils n'ont pu prendre part avec la crise sanitaire du Covid-19.

Rembourser leur remboursement. Telle serait la condition posée par la compagnie aérienne Ryanair à des passagers désireux d'effectuer de nouvelles réservations. Auparavant, ils avaient entamé des démarches pour récupérer les sommes versées à la suite de déplacements non effectués à cause de la pandémie du Covid-19. Cette pratique a été dénoncée lors d'une enquête de l’organisme de défense des droits des consommateurs MoneySavingExpert (MSE), dont The Guardian et The Mirror se sont fait l'écho. 

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Entre 400 et 630 de livres réclamés à certains passagers

MSE relate que les services des fraudes de Ryanair avait exigé, dans des situations précises, le remboursement d'un montant compris entre 400 et 630 livres à certains passagers afin de monter à bord d'un nouveau vol. Des témoignages font état d'une demande de remboursement dès qu'ils ont voulu s'enregistrer ou faire un changement trois jours avant leur vol. D'autres évoquent le risque, souligné par Ryanair, de perte de centaines de livres en hébergement, location de voiture et frais de test Covid s'ils ne voyageaient pas. 

Lire aussi

Pendant les confinements, Ryanair a continué à réaliser bon nombre de ses vols même si la plupart des touristes étaient interdits de voyager par les règles gouvernementales. Par conséquent, la compagnie aérienne s'était retrouvée au centre de nombreux contentieux financiers, refusant de rembourser les passagers concernés. Beaucoup d'entre eux se sont donc tournés, avec succès, vers leurs banques afin d'obtenir des rétrofacturations. 

Les vols Ryanair qui fonctionnent comme prévu ne sont pas remboursables- Un porte-parole de Ryanair

"Les vols Ryanair qui fonctionnent comme prévu ne sont pas remboursables. Cela est clairement indiqué dans les conditions générales de Ryanair acceptées par le client au moment de la réservation. Ils stipulent que nous pouvons refuser de vous transporter si vous nous devez de l'argent au titre d'un vol précédent en raison d'un paiement ayant été refusé ou facturé à notre encontre", s'est défendue la compagnie aérienne via un porte-parole. 

L'Autorité de la concurrence et des marchés du Royaume-Uni s'était emparée du sujet. Mais, elle a finalement abandonné son enquête pour savoir si Ryanair, mais aussi British Airways, avaient enfreint la loi en n'offrant pas de remboursement aux clients qui ne pouvaient pas légalement prendre leurs vols en raison de restrictions.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Covid-19 : l'anxiété des Français atteint un niveau proche de celui du premier confinement

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 de nouveau franchi en France

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

Grève à la SNCF : 8 trains sur 10 sur la ligne TGV Atlantique ce samedi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.