Scènes de bagarre pour du Nutella : la justice va se pencher sur les reventes à perte d’Intermarché

Scènes de bagarre pour du Nutella : la justice va se pencher sur les reventes à perte d’Intermarché
ÉCONOMIE

RÉPRESSION DES FRAUDES - La DGCCRF accuse Intermarché d'avoir procéder à des reventes à perte sur différents produits, dont du Nutella. Le dossier va être transmis à la justice, a fait savoir la secrétaire d'Etat auprès du ministère de l'Economie et des Finances, Delphine Gény-Stephann.

En janvier dernier, Intermarché avait vendu des pots de Nutella avec un rabais de 70%, ce qui avait déclenché des scènes de pagaille dans plusieurs de ses magasins. Or, ces rabais spectaculaires constituent une forme de revente à perte illégale, selon  la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). 

Delphine Gény-Stephann, secrétaire d'Etat auprès du ministère de l'Economie et des Finances, a divulgué ce jeudi sur RTL les conclusions de l'enquête lancée le mois dernier par la DGCCRF quant aux promotions "extrêmement agressives" d'Intermarché. "La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a mené une enquête qui a déterminé que cette réduction faisait passer la barre de la revente à perte", a-t-elle dit. "Dans ce cas, Intermarché est allé au-delà de ce qui était possible", a indiqué Delphine Gény-Stephann. "Intermarché risque une amende, le procès-verbal est devant le juge donc ça va être instruit", a-t-elle ajouté. 

Lire aussi

Intermarché risque une amende maximale de 375.000€

"Nos agents ont conclu au fait qu'Intermarché n'a pas respecté les dispositions en vigueur concernant la revente à perte, ce qui relève d'une infraction pénale", a déclaré de son côté à l'AFP une porte-parole de la DGCCRF. "Il appartient maintenant à la justice de donner les suites nécessaires à ce manquement présumé", a ajouté la porte-parole, précisant que la revente à perte est passible d'une amende maximum de 375.000 euros pour une personne morale. En période de soldes, la revente à perte est exceptionnellement autorisée mais uniquement sur des produits déjà en stock au cours du mois précédent.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Quels sont les 54 départements soumis au couvre-feu ?

Des caricatures de "Charlie Hebdo" projetées à Toulouse et à Montpellier

EN DIRECT - Covid-19 : l'instauration du couvre-feu validée par le Conseil d'Etat

EN DIRECT - Présidentielle américaine : revivez la dernière confrontation entre Donald Trump et Joe Biden

EN DIRECT - Assassinat de Samuel Paty : le père à l'origine de la mobilisation en détention provisoire

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent