Sepa : qu'est-ce que le nouveau système de paiement européen ?

Sepa : qu'est-ce que le nouveau système de paiement européen ?

ECONOMIE
DirectLCI
FOCUS – L'intégration au nouveau système de paiement électronique européen Sepa provoque depuis plusieurs semaines une série de bugs chez les entreprises mais aussi les banques. Retour sur un protocole de grande ampleur qui marque une nouvelle étape dans l'intégration économique européenne.

Sepa dans la lignée de l'euro
Sepa, pour (Single European Payments Area), désigne l'espace européen des moyens de paiement. Nouvelle étape dans l'intégration européenne après le lancement de la monnaie unique, il y a plus de 12 ans, ce projet vise à harmoniser l'ensemble des paiements électroniques au sein de la zone euro. Une fois intégrées par les acteurs économiques des 18 pays membres (secteur bancaire, entreprises, administration), ces nouvelles normes doivent rendre les paiements par carte de crédit, carte de débit, virement bancaire ou prélèvement aussi simples à réaliser entre deux pays membres qu'au niveau national.

Le RIB disparaît
Concrètement, la norme RIB est abandonnée au profit des seules coordonnées bancaires internationales IBAN (code du compte bancaire) et BIC (code de la banque), déjà présentent sur les documents bancaires. Le basculement à ce nouveau protocole doit notamment permettre de renforcer la sécurité des moyens de paiements.

Bugs en série
Les institutions européennes avaient fixé au 1er février 2014 le passage de tous les acteurs économiques au système Sepa. Le manque d'anticipation de très nombreuses sociétés les ont obligées à précipiter leur intégration des normes Sepa ces dernières semaines. "En novembre, 10% d'entre elles avaient entamé leur migration contre 70% aujourd'hui", rapportait dimanche le JDD. Un afflux qui a provoqué une série de bugs, poursuit l'hebdomadaire. Des prélèvements erronés, pour certains doublés ou triplés, ont ainsi concerné plusieurs dizaines de milliers de clients chez EDF, SFR, Orange, Free, Groupama... Rapidement identifiées néanmoins, ces erreurs ont été généralement corrigées sans délai par les sociétés concernées. Quant aux banques, au cœur du système, elles ont connu de nombreux incidents.

Six mois supplémentaires
Face à l'ampleur du retard pris par les entreprises pour se conformer au système SEPA, la Commission européenne a annoncé le 9 janvier dernier qu'elle leur accordait un délai supplémentaire de six mois pour se mettre en règle. Durant cette période transitoire, les paiements non conformes aux normes SEPA seront encore acceptés par les banques. Mais attention, ce report de dernière minute n'a pas vocation à être renouvelé. A partir du 1er août prochain, aucun paiement électronique en dehors du protocole Sepa ne devrait être accepté.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter