SFR condamné pour publicité mensongère

SFR condamné pour publicité mensongère

OPÉRATEUR INTERNET - Le tribunal de commerce de Paris a condamné mercredi 9 novembre SFR pour publicité mensongère. En cause, son offre promotionnelle pour la Box Starter qui ne fournit pas le tarif réel.

Nouveau rappel à l'ordre pour SFR. Deux jours après l'annonce de sa condamnation à 80 millions d'euros d'amende par l'Autorité de la concurrence (pour avoir opéré la fusion avec Numericable avant qu'elle ne soit validée), l'opérateur a été condamné mercredi 9 novembre par le tribunal de commerce de Paris pour une publicité mensongère sur son offre fibre, à la suite d'une plainte d'Orange, comme le révèle Le Figaro.

Lire aussi

    Selon Le Figaro qui s’est procuré l’ordonnance du tribunal, le juge reproche à SFR d’avoir fait la promotion d’une offre d’abonnement à Internet à 19,99 euros par mois pendant un an avec un abonnement passant ensuite à 34,99 euros. Mais pour continuer à bénéficier de la télé avec SFR Play ou Sport, une option offerte les douze premiers mois du contrat, le client devra ajouter 19,99 euros par mois, soit un total de 54,88 euros par mois. Ce que bien sûr ne précise pas la publicité. 

    "Nous dirons que cette campagne, basée sur des données inexactes, est volontairement trompeuse, qu’à l’orée de la période de fin d’année, et vu son caractère massif, elle crée un trouble manifestement illicite", a estimé le tribunal de commerce de Paris.

    SFR doit donc retirer cette offre promotionnelle sous peine de payer une amende de 10.000 euros par infraction constatée. L'opérateur doit aussi payer 10.000 euros à Orange qui avait porté l’affaire devant la justice. Ce jeudi en début de soirée, le site officiel de SFR n’a toujours pas été modifié.

    En vidéo

    SFR épinglé par 60 millions de consommateurs : "Une situation extrêmement préoccupante"

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

    EN DIRECT - Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques

    Les discothèques refermées 4 semaines : "complètement disproportionné", réagit le monde de la nuit

    Covid-19 : protocole renforcé à l'école, fermetures des discothèques... Le point sur les nouvelles mesures sanitaires

    Le Covid, une simple bactérie ? Les autorités de Singapour démentent avoir dévoilé un "canular mondial"

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.