Smart : après le refus de la CFDT et de la CGT, le retour aux 39 heures paraît improbable

Smart : après le refus de la CFDT et de la CGT, le retour aux 39 heures paraît improbable

Alors que seulement deux syndicats sur quatre ont approuvé le retour aux 39 heures chez Smart, cette hypothèse est de plus en plus improbable et pose la question du futur de la firme et de sa productivité alors que les négociations semblent rompues. A titre de comparaison, en 2010, les salariés de General Motors avaient accepté de réduire de 10% leurs coûts salariaux et de supprimer six jours de RTT sur seize.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 16.600 cas ces 24 dernières heures

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

Variants du coronavirus : faut-il désormais porter des masques FFP2 ?

Plus de 75 ans, personnes fragiles... Qui peut se faire vacciner dès lundi ?

Lire et commenter