Smart : après le refus de la CFDT et de la CGT, le retour aux 39 heures paraît improbable

Smart : après le refus de la CFDT et de la CGT, le retour aux 39 heures paraît improbable

Alors que seulement deux syndicats sur quatre ont approuvé le retour aux 39 heures chez Smart, cette hypothèse est de plus en plus improbable et pose la question du futur de la firme et de sa productivité alors que les négociations semblent rompues. A titre de comparaison, en 2010, les salariés de General Motors avaient accepté de réduire de 10% leurs coûts salariaux et de supprimer six jours de RTT sur seize.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte au tsunami du Japon aux États-Unis : la menace terminée mais d'importants dégâts aux Tonga

EN DIRECT - Covid-19 : Pfizer va investir plus de 500 millions d'euros en France sur cinq ans

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 14 janvier

Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

Présidentielle 2022 : voici les sept candidats de gauche à la Primaire populaire

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.