Sondage : les Français dépensent 614 euros par mois pour se loger

Sondage : les Français dépensent 614 euros par mois pour se loger

ECONOMIE
DirectLCI
VOTRE ARGENT – Selon notre baromètre Sofinscope réalisé par OpinionWay, la pression du coût du logement a un peu baissé depuis 2013. Un fléchissement qui ne saurait masquer des difficultés dont les locataires sont les premiers à pâtir.

Légère embellie sur le front de l'immobilier. Selon notre baromètre Sofinscope réalisé par OpinionWay, les Français consacrent en moyenne 614 euros par mois pour leur loyer ou le remboursement de leur prêt. Une baisse dont les propriétaires sont les premiers à bénéficier : leur facture logement s'est allégée de 86 euros sur un an. "Cette évolution s'explique essentiellement par des taux de crédits au plus bas qui sont renégociés, ainsi que par des prix de vente à la baisse", nous explique Julien Goarant, directeur d'études chez OpinionWay, soulignant un "sentiment général de stabilité".

"Le principal obstacle des locataires"

Un sentiment que ne partagent guère les locataires. Leur taux d'effort (le pourcentage du revenu consacré à un loyer ou au remboursement d'un emprunt) est en 2014 de 36,1 %, un budget trop important pour 51 % d'entre eux. Pire : 43 % déclarent rencontrer des difficultés pour payer leur loyer. Un chiffre en déclin (-3 points), mais qui se ressent sur la consommation. La capacité d'épargne est impactée selon 74 % des locataires, au même titre que les dépenses de loisirs (67%).

Face aux difficultés, le choix du déménagement gagne du terrain. En 2014, 18 % des sondés envisagent de s'installer dans un endroit moins cher, contre 13 % en 2012 et 2013. Une décision parsemée d'obstacles, analyse Julien Goarant : "Le montant des loyers constitue encore une fois le principal frein des locataires. Les propriétaires, eux, ont du mal à revendre leur bien mais aussi à trouver un logement qui corresponde à leurs critères."

Étude réalisée auprès d’un échantillon de 997 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle et de région de résidence.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter