Tafta : les négociations ont "échoué", selon le ministre allemand de l’Economie

ÉCONOMIE
NEGOCIATIONS - Dénonçant les "exigences américaines", le ministre allemand de l’Economie, Sigmar Gabriel, a annoncé dimanche l’échec des "négociations" sur le traité transatlantique.

Le traité controversé de libre-échange entre l’Union européenne et les Etats-Unis a du plomb dans l’aile. Après la France,  c’est au tour de l’Allemagne de remettre en cause le Tafta. A la télévision publique allemande ZDF, dimanche, le vice-chancelier et ministre allemand de l’Economie, Sigmar Gabriel, a déclaré que les négociations commerciales entre Washington et Bruxelles avaient "de facto" échoué. 


Au terme de trois ans de négociations critiquées pour leurs caractères ultra-libéral et opaques de part et d’autre du Rhin, les positions semblent figées aux dires du ministre. Les discussions ont échoué "parce que nous, les Européens, nous ne voulions pas nous soumettre aux exigences américaines", a précisé le chef de file du Parti social-démocrate allemand. "Les choses ne progressent pas sur ce front", a-t-il souligné. 


Une conclusion avant le départ d’Obama ?

Des déclarations qui devraient satisfaire les très nombreux opposants allemands au traité. Ils ont manifesté à plusieurs reprises pour dénoncer notamment le nivellement par le bas des normes sanitaires et environnementales européennes, ainsi que la possibilité offerte aux multinationales de contester les lois d’un Etat devant un tribunal d’arbitrage. 


Malgré les grincements de dents des Etats membres et la fronde populaire, les parties prenantes aux négociations, notamment côté américain, souhaitent cependant conclure ce dossier brûlant avant la fin du mandat du président Obama, soit dans quatre mois. Au sein même du gouvernement allemand, les positions divergent sur le Tafta. La chancelière Angela Merkel, qui continue de défendre le projet, a ainsi encore plaidé début août pour sa conclusion avant la fin de l’année.  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter