Taxis contre VTC : la proposition du gouvernement pour calmer la grogne

DirectLCI
Après des mois passés à crier leur colère, les chauffeurs de taxi voient peut-être le bout du tunnel. Alors que des opérations escargots étaient menées à Toulouse lundi 4 avril, le secrétaire d'Etat chargé des Transports Alain Vidalies a proposé d'indemniser les chauffeurs qui souhaiteraient vendre leur licence. Car celle-ci n'a cessé de perdre de sa valeur depuis l'arrivée des VTC : moins de 170.000 euros la plaque, contre 220.000 euros auparavant. Le gouvernement propose donc de racheter la fameuse licence à un prix stabilisé via un fond de garantie. Une mesure accueillie avec prudence par la profession.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter