Télétravail : Gabriel Attal annonce un renforcement des "contrôles et sanctions" en entreprise

Télétravail : Gabriel Attal annonce un renforcement des "contrôles et sanctions" en entreprise

DURCISSEMENT - Le porte-parole du gouvernement a annoncé ce mercredi une augmentation des contrôles et sanctions contre les entreprises "qui ne voudraient pas appliquer le télétravail quand elles le peuvent".

Le gouvernement hausse le ton. Au sortir du Conseil de défense ce mercredi, Gabriel Attal a rappelé l'importance pour toutes les entreprises de déployer le télétravail "là où c'est possible". "Le virus s'engouffre dans chacune des brèches que nous lui laissons. Un grand nombre de contaminations surviennent sur les lieux de travail", souligne-t-il précisant que "près de la moitié d'entre elles sont liées à des personnes qui ont été travailler en étant symptomatiques". "La solution est le télétravail. Nous renforçons le télétravail, nous incitons les entreprises à y avoir recours", insiste le porte-parole du gouvernement. 

Lors de sa conférence de presse, l'élu de Vanves a prévenu que le gouvernement allait durcir sa ligne pour faire respecter ces recommandations dans le milieu professionnel. "Nous allons renforcer les contrôles et sanctions pour les entreprises qui, manifestement, ne voudraient pas appliquer cette mesure là où c'est possible. Nous avons une exigence toute particulière vis-à-vis des administrations pour des raisons sanitaires, mais aussi d'exemplarité". Gabriel Attal rappelle aussi que des "mesures ont été annoncées ces derniers jours" concernant la "restauration dans les entreprises". Il est "essentiel de les respecter, ces règles sont efficaces dès lors qu'on les respecte", conclut-il. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

Lire aussi

Pour rappel, le gouvernement appelle depuis plusieurs semaines à généraliser le recours au télétravail dans les branches d'activité qui le permettent. Mais ses appels n'ont pas un caractère obligatoire, l'entreprise n'étant responsable qu'en cas de contamination. Dans ce cas-là, les travailleurs doivent, selon les recommandations, rester à distance au moins quatre jours sur cinq. 

L'économie vous intéresse ? Alors découvrez le podcast de l'émission "Perri Scope"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée ! 

Tous les jours, Pascal Perri reçoit les meilleurs experts, économistes, chefs d'entreprise, représentants du monde du travail pour des conversations économiques éclairées et des échanges respectueux mais sans concession.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter