Tikehau Capital : quelle est cette société de gestion d'actifs que rejoint François Fillon ?

Tikehau Capital : quelle est cette société de gestion d'actifs que rejoint François Fillon ?

DirectLCI
FICHE D'IDENTITÉ - François Fillon débutera à partir du 1er septembre prochain une nouvelle carrière dans la finance, au sein de l'entreprise de gestion d'actifs et d'investissement Tikehau Capital. Quelle est la particularité de cette société française, considérée comme une pépite dans le milieu de la finance ?

François Fillon quitte le monde de la politique pour se lancer dans la finance. Le 1er septembre prochain, il intégrera la société de gestion d'actifs et d'investissement Tikehau Capital en tant qu'associé. L'entreprise a été cofondée en 2004 par deux anciens de la City : Antoine Flamarion, venu de Goldman Sachs et Mathieu Chabran, passé lui par Merril Lynch et Deutsche Bank. 


Aujourd'hui, l'entreprise qui emploie 170 personnes et compte 30 associés gère 10,3 milliards d'euros d'actifs. Son objectif est d'atteindre les 20 milliards en 2020, via son développement à l'international. Introduite en bourse en mars dernier, l'entreprise qui emprunte son nom à l'atoll Tikehau, situé dans l'archipel des Tuamotu en Polynésie française et connu pour ses plages de sable blanc et rose et ses perles, a bouclé fin juillet une vaste augmentation de capital avec la levée de près de 702 millions d’euros destinés à accélérer son développement. 

Tikehau Capital est considérée comme une petite pépite dans le monde de la finance. Après la crise financière de 2007-2008, la firme a réussi à tirer son épingle du jeu en investissant dans l’immobilier ou la dette des PME. "Ce sont des gars malins qui ont misé sur une niche à la faveur de la crise" a constaté un intervenant de marché cité par Les Echos.


Surtout, l'entreprise bouscule les codes de la finance française, en s'affranchissant des règles en vigueur. Cet été, en voulant s’inviter au capital d’Eurazeo, société d’investissement autrefois dans l’orbite de la banque Lazard, Tikehau Capital a mobilisé contre elle le monde des affaires parisien, qui a tout fait pour empêcher les jeunes loups de prendre le contrôle de cet établissement.

L'entreprise n'a pas peur d'accueillir des banquiers à l'image sulfureuse

Aussi, l'entreprise n'a pas froid aux yeux et n'hésite pas à recruter des personnalités à l'image sulfureuse. Début 2015, elle a accueilli en tant qu’associé Jean-Pierre Mustier, ancien patron de la banque d’investissement de la Société générale éclaboussé par l’affaire Kerviel. Georges Chodron de Courcel est lui devenu conseiller senior et associé de Tikehau après son départ à la retraite de BNP Paribas. Les Etats-Unis réclamaient sa tête lorsqu'il dirigeait la banque française accusée d'avoir enfreint un embargo américain en réalisant des opérations en dollars avec des pays comme l'Iran, Cuba ou le Soudan.


Que vient apporter François Fillon dans cette firme qui semble déjà bien pourvue ? Un porte-parole de la société a précisé dans Les Echos que l'ex-premier ministre et candidat à la présidentielle avait été recruté pour "permettre d’ouvrir des opportunités à l’international, grâce à son énorme réseau. L’ancien Premier ministre n’est pas un expert de la finance mais il connaît très bien le tissu économique français." Et pour cause, depuis 1993, il a occupé six ministères stratégiques, de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement à l'enseignement supérieur et la recherhe en passant par les Télécommunicationset l'Espace.  

Plus d'articles

Sur le même sujet