Très haut débit : 2020, année record pour la fibre en France

En un an, le nombre d'abonnés au très haut débit a bondi de plus de trois millions.

INTERNET - Sous l'effet du confinement, du télétravail, mais aussi de tarifs parmi les plus bas d'Europe, la France vient de passer la barre des 15 millions d'abonnés au très haut débit... et le mouvement devrait se poursuivre en 2021.

Le gendarme des télécoms peut s'en féliciter : 2020 restera de très loin la meilleure année pour le déploiement du très haut débit en France. Dans des chiffres publiés cette semaine, l'ARCEP fait les comptes : au 31 décembre, le pays comptait 14,7 millions d'abonnés à l'internet à très haut débit, soit une progression de près de 3,3 millions (+29%) par rapport à la fin 2019.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Sous l'appellation du "très haut débit", on rassemble à la fois les entreprises et foyers directement connectés à la fibre - ils sont désormais plus de dix millions - et les abonnés en habitat collectif qui se partagent le débit d'une connexion fibrée qui arrive au pied de l'immeuble. Bonne nouvelle là encore : la proportion des usagers directement connectés au réseau fibré continue d'augmenter. Tous modes de connexion confondus, et face à l'ADSL dont le nombre d'abonnés est en baisse constante, le très haut débit représente désormais près d'un abonnement sur deux en France, sur un total de 30 millions de connexions.

Lire aussi

Des abonnements dopés par la crise sanitaire

Si l'ARCEP salue "les niveaux inégalés" des déploiements des opérateurs, c'est aussi parce que leur travail a été compliqué par la crise sanitaire. Compliqué, mais aussi propulsé par le télétravail, et des abonnés pour qui soudain tout, le travail mais aussi le divertissement, passait par l'internet. De quoi faire de la fibre l'un des achats de choix en 2020. Sur l'année, les opérateurs ont ainsi connecté près de six millions de nouveaux locaux, soit une nette accélération par rapport à 2019. Et le mouvement semble continuer : "Au cours du quatrième trimestre, la progression du nombre d'abonnements à très haut débit s'est accélérée" avec "1,1 million d'accès supplémentaires", toujours selon l'ARCEP.

En vidéo

Semaine pour l'emploi : se reconvertir dans les métiers de la fibre optique ?

Mais comme l'explique Cédric O., secrétaire d'État au Numérique, "le chantier n’est pas achevé et de nombreux territoires restent à couvrir", au-delà des 24 millions de locaux, d'habitation ou d'activités, aujourd'hui connectables. "Le gouvernement a accru récemment son soutien aux investissements des collectivités territoriales en apportant 570 millions d'euros supplémentaires pour assurer la généralisation des réseaux de fibre optique dans l’ensemble des territoires, y compris les plus ruraux", a-t-il ajouté. L'exécutif confirme ainsi son objectif affiché d'une France entièrement fibrée d'ici à 2025. Un objectif dont on peut vérifier l'avancée sur le site de l'ARCEP, où, pour chaque adresse en France, est indiquée la disponibilité du très haut débit.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la surmortalité des personnes nées à l'étranger deux fois plus élevée en 2020

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

La vidéo d'un adolescent de 13 ans abattu par un policier choque l'Amérique

Lire et commenter