Tricherie aux émissions polluantes : Berlin ordonne le rappel de 22.000 Porsche Cayenne

ÉCONOMIE

DIESEL - Après Volkswagen en septembre 2015, c'est Porsche, la filiale du géant allemand, qui est aujourd'hui touchée par un scandale autour des émissions polluantes de ses véhicules.

L'Allemagne n'en a pas fini avec les scandales autour des émissions polluantes de ses véhicules. Après Volkswagen, c'est la filiale du géant allemand, Porsche, qui est dans l'oeil du cyclone. Berlin a ainsi ordonné le rappel de quelque 22.000 Porsche Cayenne diesel en Europe. Ces dernières seraient équipées d'un système activant la réduction des émissions polluantes au moment des contrôles.

"Une partie du lien de confiance non seulement entre l'industrie automobile et les consommateurs mais également entre l'industrie automobile et les responsables politiques a été détruit", a déclaré la ministre allemande de l'Environnement, Barbara Hendricks, à l'issue d'un entretien avec le patron de Volkswagen, Matthias Müller. Une déclaration qui tranche totalement avec les rapports qu'entretiennent depuis de nombreuses années le gouvernement allemand et le secteur de l'industrie automobile, grand employeur et exportateur d'Allemagne.

Lire aussi

Deux ans après le scandale Volkswagen

Membre sociale-démocrate du gouvernement de coalition avec les conservateurs de la chancelière Angela Merkel, Barbara Hendricks a notamment estimé que "la proximité entre responsables politiques et industrie a été trop  grande dans le passé et a conduit à ce que l'industrie automobile se sente,  d'une certaine façon, trop confiante." L'Etat régional de Basse-Saxe, où se trouve le siège de Volkswagen à Wolfsburg, est par exemple un actionnaire du groupe aux douze marques.

Ce petit recadrage survient près de deux ans après les révélations, en septembre 2015, concernant le groupe Volkswagen. La firme avait installé sur 11 millions de ses véhicules diesel dans le monde un  logiciel lui permettant de les faire passer pour moins polluants qu'ils n'étaient vraiment lors de contrôles. Un scandale qui avait coûté cher au géant automobile, à la fois financièrement et en terme d'image.

En vidéo

ARCHIVES - Scandale Volkswagen: un procédé français pour tester des moteurs

Des Volkswagen Touareg diesel possiblement concernés

Les 22.000 Porsche Cayenne diesel en circulation concernées par le rappel doivent subir un changement de logiciel en garage, alors que celles encore en construction n'auront pas le droit d'être vendues pour le moment. Selon le ministre des Transports Alexander Dobrindt, il est "hautement probable" que les modèles diesel Touareg de Volkswagen soient également concernés par cette tromperie.

A moins de deux mois des législatives, prévues le 24 septembre prochain, le dossier est prioritaire et extrêmement sensible. Afin de trouver une solution à cette question, Mme Hendricks et M. Dobrindt ont convié constructeurs et pouvoirs  publics à un "forum national sur le diesel" le 2 août prochain. Des solutions pour réduire les émissions d'oxydes d'azote en Allemagne sont espérées, avec notamment l'hypothèse d'une interdiction de circuler les jours de forte pollution pour les véhicules diesel.

Et aussi

Lire et commenter