Vélib' : JCDecaux annonce avoir perdu le marché parisien face à une entreprise de Montpellier

ÉCONOMIE

EMPLOI - Le spécialiste de l'affichage publicitaire JCDecaux ne gérera bientôt plus les Vélib'. La société vient de perdre le marché face à une PME montpelliéraine, Smoove. La reprise, effective en 2018, inquiète déjà les employés qui n'ont pour le moment aucune garantie sur l'avenir de leurs emplois.

Les Vélib' vont changer de mains. Le spécialiste de l’affichage publicitaire JCDecaux, groupé avec la RATP et la SNCF, a annoncé samedi dans un communiqué avoir vu son offre écartée pour le renouvellement du marché du vélo en partage à Paris. C’est son concurrent, Smoove, qui devrait prendre la relève. La décision doit être entérinée par un prochain vote prévu mi-avril. Si cette PME montpelliéraine emporte vraiment le marché, elle reprendra les rênes en janvier 2018 pour une durée de 15 ans.

Une reprise qui inquiète

D’ici là, les 315 salariés de Vélib’ comptent bien se faire entendre. Ils ont prévu de "perturber" le système afin d’obtenir des garanties pour le maintien de leur emploi. "S'il y a des réparations à faire, nous ne les ferons pas. Les camions vont traîner pour vider les stations et on éteindra toutes les stations qu'on peut éteindre. On va perturber le système pour que tout le monde voit que Vélib' ne peut pas tourner sans nous", a indiqué à l'AFP Bambo Cissokho, secrétaire du comité d'entreprise de Cyclocity, filiale du groupe JCDecaux actuellement détenteur du marché.

JCDecaux, qui gère les Vélib’ depuis leur lancement en 2007, estime en effet que l’écart entre les deux offres "se fonde sur un dumping social, avec une proposition excluant la reprise de l'ensemble des personnels et reposant sur de nouvelles équipes inexpérimentées, moins nombreuses et à des conditions sociales et salariales dégradées". Selon la société, le groupement mené par Smoove "ne l'emporte donc que sur le critère du prix", car il "présenterait une offre financièrement étonnamment inférieure".

Lire aussi

300 millions de locations depuis 10 ans

Christophe Najdovski, adjoint EELV aux transports de la mairie de Paris, a pour sa part indiqué mardi que l'exécutif parisien serait "vigilant sur l'avenir du personnel", rapporte l'AFP. En attendant, la ville continue de développer l'utilisation du vélo dans ses rues en poursuivant le développement de son "Plan vélo', lancé en 2015. 150 millions d'euros y sont consacrés. Cette année, 200 kilomètres de pistes cyclables vont être créées dans la capitale et en banlieue.

Au total, Vélib' compte plus de 300.000 abonnés de longue durée et a totalisé près de 300 millions de locations depuis son lancement.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter