Vente de sous-marins à l'Australie : ce qu'il faut encore négocier

DirectLCI
L'Australie a annoncé mardi qu'elle retenait l'offre de la DCNS pour remplacer sa flotte de sous-marins. En tout, douze mastodontes à la pointe de la technologie seront construits par le groupe français pour 34 milliards d’euros. Même si cette somme ne finira pas intégralement dans les caisses françaises, cette victoire peut déjà être qualifié de "contrat du siècle". Beaucoup de détails restent cependant à négocier, dont le lieu de construction des navires.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter