Assurances récoltes : ce qui va changer

Assurances récoltes : ce qui va changer

Lors de sa visite vendredi aux jeunes agriculteurs Corbières-en-Provence dans les Alpes-de-Haute-Provence, Emmanuel Macron a fait une annonce importante sur le système d'indemnisation en cas d'intempéries. Qu'est-ce qui va changer exactement ?

En 23 ans de carrière, David Sève, producteur dans le Beaucaire (Gard), n'a jamais récolté aussi peu de cerises. "Avec le gel, on a perdu à peu près 80 à 90% de nos cerises". En cause, l'épisode de gel exceptionnel d'avril 2021. Jour et nuit, dans l'est et le sud de la France, les agriculteurs s'étaient mobilisés pour tenter de sauver leurs récoltes. Nous avions filmé David en train de constater les dégâts. Il peut aujourd'hui les chiffrer.

Toute l'info sur

Le WE

Cette année, un fonds d'aide exceptionnel a été débloqué. Mais il ignore quelle somme il touchera et quand ? Dès 2023, les règles seront claires. Les aides seront versées directement par l'État aux arboriculteurs qui auront perdu plus de 30% de leurs récoltes. Pour les viticulteurs et céréaliers, ces pertes devant être supérieures à 50 voire 60%.

En dessous de ces seuils, les agriculteurs devront avoir souscrit une assurance privée pour être dédommagés. Mais actuellement, beaucoup n'en ont pas les moyens. Deux sur trois ne sont pas assurés en raison du coût exorbitant des contrats. C'est le cas notamment de ces exploitants alsaciens. Mais l'État accordera des subventions aux agriculteurs pour les encourager à s'assurer. Les tarifs seront régulés et moins élevés qu'aujourd'hui.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Paris annule une réunion entre les ministres de la Défense français et anglais

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Avant les sous-marins australiens, le cas des F-35 américains préférés aux Rafale par la Suisse

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.