Bars, événementiel, discothèques, les grands oubliés du déconfinement ?

Bars, événementiel, discothèques, les grands oubliés du déconfinement ?

Pendant son allocution, Emmanuel Macron n'a apporté aucune réponse précise concernant les bars, l'événementiel, et les discothèques. Que faut-il comprendre ? Qu'en pensent les responsables de ses entreprises ?

Arnaud Gauthier est le gérant du bar "La Ribouldingue" à Nantes. Il a eu un pincement au cœur en entendant Emmanuel Macron évoquait la réouverture des restaurants en janvier, alors que pour lui, il n'y avait toujours aucune perspective. Il dit qu'il faut garder le moral même sans savoir quand les bars rouvriront.

Toute l'info sur

Le 20h

L'horizon est bouché aussi dans l'événementiel. Et pour les organisateurs de salons et de congrès, il est impossible de travailler sans pouvoir anticiper. Pablo Nakhlé Cerruti, directeur général de Viparis, nous a expliqué que "pour organiser un événement, il faut compter entre trois et six mois avant l'événement. Or, aujourd'hui, faute de visibilité, c'est déjà le premier trimestre de l'année 2021 qui disparaît".

Contrairement à l'événementiel et aux bars, les discothèques n'ont pas rouvert depuis le 16 mars. Trois cents établissements, le quart des boîtes de nuit françaises, ont déjà mis la clé sous la porte. Le Warehouse par exemple, la plus grande discothèque de Nantes, a perdu la moitié de son chiffre d'affaires cette année 2020. Son gérant, Simon Boisson, parle d'un "sentiment de gâchis" et déplore "l'absence de visibilité sur le redémarrage".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Covid : quelle est la situation en Guadeloupe ?

Lire et commenter