VIDEO - Chauffeurs de VTC : combien gagnent-ils ?

DirectLCI
REVENUS - Une réunion entre les plateformes de VTC et les syndicats de chauffeurs se tient ce lundi avec le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies. Les conducteurs dénoncent une baisse de leurs revenus décidée par les plateformes de réservation comme Uber.

Selon une étude publiée en 2015 par deux économistes français Augustin Landier et David Thesmar, le salaire horaire moyen des chauffeurs de VTC s’élève à 19,90 euros après déduction de la commission qu’ils versent aux plateformes de réservation comme Uber. Une somme deux fois supérieure au salaire minimum qui est de 9,67 euros horaire.


Il faut néanmoins déduire près de 50% de ce salaire pour payer les frais de location de voiture, d’essence, assurance et entretien. Au final le chauffeur de VTC se paye environ 3,75 euros net de l’heure alors que le SMIC horaire net est de 7,45 euros.


Pour compenser ce faible rendement, les chauffeurs de VTC travaillent en moyenne près de 70 heures par semaine. La fourchette de salaire mensuel net oscille entre 900 euros pour un chauffeur qui travaille une trentaine d’heures hebdomadaires et 1800 euros pour plus de 70 heures de travail hebdomadaire.


Le métier connaît une dégradation de ses conditions de travail depuis deux ans. Des contestations sont régulièrement organisées pour s’opposer aux plateformes de réservations qui imposent leurs conditions.

Les chauffeurs de taxi, mieux lotis

Face aux VTC, il y a les chauffeurs de taxi et leurs 60.000 licences réparties sur tout le territoire. 80% sont artisans, 11% locataires et 3% seulement sont salariés. Selon une enquête réalisée auprès d'un millier de taxis parisiens par le bureau de recherche 6t, le salaire mensuel de départ moyen varie entre 1500 euros pour un salarié et 3500 euros pour un artisan ayant remboursé sa licence. Les chauffeurs de taxi travaillent en moyenne entre 50 et 60 heures hebdomadaires. Leur activité a baissé depuis l’arrivée des VTC, il y a quatre ans.

80 000 emplois créés d'ici 2022

D'après une étude BCG publiée en novembre, 25% des emplois créés en Île-de-France seraient liés à la filière VTC au premier semestre 2016. La croissance du ne va pas ralentir, la filière devrait employer 80 000 personnes d’ici 2022. Une refonte des statuts taxis et VTC devrait également être envisagée pour permettre une égalité devant les conditions d'exercice et d'accès à la profession avec une protection sociale accrue pour la filière des VTC.


Aujourd’hui, il y a environ 22 000 chauffeurs de VTC en France. Un chauffeur sur deux a moins de trente ans et 25% d’entre eux étaient au chômage avant de devenir chauffeur indépendant.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter