Ski : malgré l'incertitude, le téléphone commence à sonner dans les écoles des stations

Ski : malgré l'incertitude, le téléphone commence à sonner dans les écoles des stations

REPORTAGE - Les stations de sports d'hiver sont inquiètes à trois semaines des vacances de Noël. Mais elles veulent croire à une réouverture, Matignon ayant promis lundi qu'elles seraient fixées "dans les dix prochains jours". Illustration à La Colmiane, dans les Alpes du Sud.

À La Colmiane (Alpes-Maritimes), tous se tiennent prêts en espérant que la station va ouvrir. Ici, les commerçants commencent à se mettre en place, avec la réception du matériel et la révision des skis. Dans son magasin, Yves Franco se prépare malgré les incertitudes.

Toute l'info sur

Le 13h

Dans cette petite station de la vallée de la Vésubie, la tempête Alex a provoqué de gros dégâts. D'importants travaux ont été nécessaires pour remettre en état le domaine skiable. La station de La Colmiane, c'est 200 emplois directs, essentiellement des saisonniers. C'est notamment le cas de Jérémy Giordan, qui habite le village de Valdeblore. Quant à Delphine Tieran, elle ne renonce pas à son projet et a repris la gérance d'un restaurant malgré les intempéries et la crise sanitaire.

Lire aussi

À l'école de ski, le téléphone commence à sonner. De quoi donner du baume au cœur à son directeur. À La Colmiane, on attend maintenant l'arrivée de la neige et des bonnes nouvelles du gouvernement, qui doit annoncer d'ici dix jours si les stations de ski peuvent ouvrir cet hiver.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Royaume-Uni : des colis envoyés aux plus démunis provoquent l’indignation

Lire et commenter