Confinement : quels commerces vont vraiment fermer ?

Confinement : quels commerces vont vraiment fermer ?

Pour un tiers de nos compatriotes, habitant principalement en Hauts-de-France et en Île-de-France, c’est le retour de la célèbre attestation. Il va falloir se familiariser à nouveau avec ce qui va rester ouvert et ce qui va fermer.

À quoi reconnaît-on un magasin jugé non-essentiel ? Paradoxalement, à la longueur de la file d’attente juste devant. “Pour moi, la mode, c’est essentiel pour moi”, argumente une cliente. Et pourtant, reconfinement oblige, le magasin “Relique”, une boutique de vêtements à Paris, va fermer ses portes un mois minimum. Alors, pour écouler les stocks, les prix y sont cassés. Clara Victorya, un responsable du magasin explique : “Aujourd’hui, c’est tout à moins 20% pour essayer de vendre les pièces qu’on ne peut pas vendre d’ici quatre semaines avec le confinement. Par exemple, les gros manteaux en cuir”.

Toute l'info sur

Le WE

Boutiques de prêt-à-porter, mais aussi magasins de décoration, de jouets ou encore les merceries, tous ces commerces vont fermés. Liste non-exhaustive d'établissements qui n’auront plus que le Click-and-Collect pour vendre. En revanche, ce vendredi matin, certains ont eu une bonne surprise. Les coiffeurs, qui pour la première fois, resteront ouverts malgré le confinement. Claire Marsollier, coiffeuse chez Vog Coiffure à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) s’exprime : “On était débordé d’appels parce que nos clients ont besoin de nous”. Ils sont donc essentiels selon le gouvernement, au même titre que les boucheries, boulangeries, opticiens, banques, ou encore supermarchés, qui en plus, pourront garder leurs portes ouvertes une heure supplémentaire. Il faudra, en revanche, fermer certains rayons. Comme il y a cinq mois, celui des vêtements, par exemple, mais pas le rayon livre. Cette-fois, les librairies peuvent ouvrir leurs portes et cela tombe bien.

Et puisque le télétravail est devenu, plus qu’une mode, une nécessité, sachez que vous pouvez aller acheter ordinateur et souris dans les magasins spécialisés. Eux aussi restent ouverts, tout comme les fleuristes, qui, selon nos informations, devraient également bénéficier d’une dérogation.

L'économie vous intéresse ? Alors découvrez le podcast de l'émission "Perri Scope"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée ! 

Tous les jours, Pascal Perri reçoit les meilleurs experts, économistes, chefs d'entreprise, représentants du monde du travail pour des conversations économiques éclairées et des échanges respectueux mais sans concession.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter