Couvre-feu à 18 heures : ce qu'en pensent les commerçants

Couvre-feu à 18 heures : ce qu'en pensent les commerçants

REPORTAGE - Le gouvernement a déclaré que désormais le couvre-feu sera généralisé dans le pays. En effet, les activités cesseront dès 18 heures, faisant la déception des restaurateurs et des magasins.

Dans un restaurant de Montauban (Tarn-et-Garonne), les cuisiniers se sont activés pour terminer les plats à emporter. Mais dès samedi, les clients ne pourront plus venir récupérer leur repas après 18 heures à cause du couvre-feu. Un nouveau manque à gagner pour l'équipe, qui n'a pas attendu pour s'adapter. "On va proposer une offre de livraison pour le même tarif pour que notre clientèle en bénéficie dans un périmètre de 20 kilomètres autour de Montauban", a déclaré Antoine Labroche, chef du restaurant. A quelques centaines de mètres, un autre restaurateur espère vendre ses plats de 11 heures à 17 heures et demi.

Toute l'info sur

Le 13h

Dans les magasins, finie la fermeture à 19 heures. Ils devront baisser les rideaux une heure plus tôt. Et pour combler ces heures perdues, les commerçants pourront bénéficier du chômage partiel. Certains préfèrent positiver. Tandis que d'autres, plus persévérants, ne comptent pas réduire leur journée avec la période des soldes qui se rapproche. Pour compléter les aides, les commerçants espèrent maintenant que les clients joueront le jeu.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'Allemagne prévoit un assouplissement des restrictions dès le 8 mars

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

EN DIRECT - Sarkozy condamné : Marine Le Pen "ne souhaite pas que les magistrats fassent la primaire de la présidentielle"

Mesures de restriction : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Les 65-75 ans avec comorbidités "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Lire et commenter