Crise : comment la SNCF veut se remettre sur les rails

Crise : comment la SNCF veut se remettre sur les rails

REPORTAGE - La compagnie ferroviaire tricolore a pris plusieurs initiatives pour séduire ses clients et ainsi redresser ses comptes. Nouvel abonnement, mesures sanitaires... Nous vous les détaillons.

Pour reconquérir ses clients du quotidien, la SNCF lance l'abonnement "télétravail", qui est moins cher. Si vous vous rendez à Bordeaux deux fois par semaine depuis la gare de Langon par exemple, cela vous coûtera 74 euros le mois, contre 90 euros actuellement. Les usagers que nous avons croisés ont positivement réagi à l'initiative.

Toute l'info sur

Le 20h

Cette nouvelle offre est nécessaire. En 2020, la compagnie ferroviaire en Nouvelle-Aquitaine a perdu 30 millions d'euros sur ses abonnements régionaux. "On a une perte de clientèle qui est de l'ordre de 50% de nos abonnés mensuels. On cherche une solution pour les reconquérir et continuer quand même à les fidéliser", explique Hervé Lefevre, directeur régional TER Nouvelle-Aquitaine.

Au-delà de la baisse des prix, l'autre argument pour faire revenir les clients, c'est la sécurité sanitaire. Désormais, à gare de Lyon à Paris, des agents d'entretien passent trois fois par jour, au lieu de deux fois auparavant. "Nous devons être à la hauteur de l'exigence nouvelle des clients. Donc on fait plus aujourd'hui, notamment en matière de désinfection des zones de contact avec les clients", précise Priscille Garcin, directrice de la gare.

Enfin, la SNCF veut aussi retrouver ses clients transporteurs de marchandises qui lui reprochent un service de mauvaise qualité. L'année dernière, l'activité du fret a baissé de 12%. Mais un nouveau logiciel entend bien changer la donne. Une cartographie du réseau ferroviaire en temps réel permet de faire rapidement un point sur les lignes fermées par exemple pour des raisons météorologiques. Une nouvelle arme pour régler rapidement les problèmes de circulation.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Covid-19 : la France va durcir ses restrictions pour les voyages dans les pays les plus touchés

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Lire et commenter