Alpes-Maritimes : les commerçants de Menton autorisés à installer des tables dans la rue

Alpes-Maritimes : les commerçants de Menton autorisés à installer des tables dans la rue

REPORTAGE - Une fois de plus, les commerces dits non essentiels sont obligés de fermer durant ce confinement. Heureusement, des initiatives sont mises en place pour limiter la casse économique, comme à Menton.

Avec l'accord de la mairie et de la préfecture, les commerçants dits non-essentiels de Menton (Alpes-Maritimes) peuvent recevoir sur le pas de leur porte les clients de passage. Une initiative qui ravit ces derniers, car pouvoir se faire conseiller par son vendeur malgré le confinement est toujours un plaisir. Pour les petits commerces, cette pratique est presque une aubaine : "les franchises sont fermées et donc il ne reste que les petits magasins indépendants qui sont ouverts sur Menton. Et ça nous permet de nous faire connaître".

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Plus besoin de passer obligatoirement par la réservation sur Internet ou par téléphone ; et, des articles peuvent à nouveau être exposés dans la rue. C'est le retour de l'achat coup de cœur. "C'est essentiel quand même de voir le produit en vrai avant de l'acheter", a témoigné un acheteur. Une Mentonnaise a, pour sa part, précisé que c'est plus spontané d'acheter dans la rue, "pas besoin de trop réfléchir". Néanmoins, la spontanéité ne devra pas faire oublier les gestes barrières et les distances de sécurité dans la rue entre chaque client. Les commerçants mentonnais s'y sont engagés.

L'économie vous intéresse ? Alors, découvrez le podcast de l'émission "Lenglet Déchiffre"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Lenglet déchiffre donne la parole aux grands patrons, économistes ou intellectuels. Ils livrent leur vision de l’actu éco et répondent aux questions économiques du moment.

Sur le même sujet

Lire et commenter