Des restaurateurs livrent eux-mêmes leurs plats après 18h

Des restaurateurs livrent eux-mêmes leurs plats après 18h

REPORTAGE - Avec le couvre-feu à 18h, beaucoup de commerces craignent la faillite. Dans le Morbihan, certains restaurateurs ont décidé de s'approcher de leurs clients.

Passé les 18h, Charles Carlus ferme son restaurant dans le centre de Vannes (Morbihan). Il débute dans la livraison des repas des clients. Dans la soirée, il compte à peu près quatre livraisons. L'activité est rentable, à condition de tout faire soi-même. Soutenu par l'État et grâce à ses ventes, ce professionnel arrive à maintenir son activité à flot. Un travail de tous les instants.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Pareillement, Louis Lopez, a quitté sa boutique de vins et de charcuterie. Il s'est transformé en chauffeur car il doit livrer ses planches d'apéros à quinze kilomètres de Vannes. Une opération pas toujours simple. Depuis le couvre-feu, ses clients ne peuvent plus venir dans sa boutique qui ferme désormais à 18h. En une soirée, il fournit plusieurs personnes à la campagne. Un service gratuit qui est très apprécié. Avec la crise sanitaire, Louis a perdu plus de 20% de son chiffre d'affaires. Malgré les aides de l'État, la livraison lui permet de limiter ses pertes. Livrer après 18h est devenu alors une nouvelle activité pour plusieurs commerçants. Elle pourrait se développer si les clients répondent présents à ce nouveau service.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : les dates à connaître en fonction de votre tranche d’âge

EN DIRECT - Joe Biden promet suffisamment de vaccins pour tous les adultes américains "d'ici fin mai"

Quelles sont les alternatives au confinement le week-end ?

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Covid-19 : AstraZeneca, itinéraire d'un vaccin décrié finalement réhabilité

Lire et commenter