"Je devrais percevoir beaucoup plus" : des erreurs de calcul dans une retraite sur six

"Je devrais percevoir beaucoup plus" : des erreurs de calcul dans une retraite sur six

ARGENT - En 2020, un dossier de retraite sur six était concerné par des erreurs de la Sécurité sociale, d'après un rapport de la Cour des comptes. Pour un préjudice moyen conséquent : plus de 550 euros.

Le document a de quoi interpeller actifs et retraités : selon un rapport de la Cour des comptes publié mardi, des "erreurs" de calcul se sont glissées, en 2020, dans le versement des pensions d'un retraité sur six. C'est davantage qu'en 2016, quand un dossier sur neuf était concerné.

La juridiction financière évoque "une dégradation de la fiabilité des comptes", et met en cause plusieurs branches de la Sécurité sociale, comme la Caisse nationale d’assurance-vieillesse (CNAV). Sont particulièrement touchées l'allocation de solidarité aux personnes âgées (anciennement appelé "minimum vieillesse"), où "la fréquence des erreurs atteint 23,8 %".

"Je me suis aperçu il y a très peu de temps que je devrais percevoir beaucoup que ce que je touche depuis quelques années. Il faut faire très attention avec les retraites", témoigne, au micro de TF1, un homme affecté par cette situation. 

Toute l'info sur

Le 13H

Ces "erreurs", qui "traduisent les faiblesses persistantes du dispositif de maîtrise des risques et font apparaître une situation particulièrement dégradée", peuvent avoir une "portée financière" sur des pensions qui auraient été "nouvellement attribuées ou révisées",  révèle aussi la Cour des comptes. Car dans trois quarts des dossiers concernés, le retraité a vu sa pension baisser.

Pour les assurés lésés, le manque à gagner est, en moyenne, de 554 euros par an. Dans un cas sur 10, il dépasse même 1000 euros. En France, en 2019, 16,7 millions de personnes étaient retraitées, et percevaient en moyenne 1393 euros net par mois, d'après la Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques (Drees), qui dépend notamment du ministère de l'Économie et des Finances. 

De plus en plus de difficultés à reconstituer la carrière des assurés- Renaud Villard, directeur général de la CNAV

"Environ 60% [de ces erreurs] concernent les éléments de la carrière professionnelle pris en compte pour calculer les droits à la retraite", note par ailleurs la Cour des comptes. Un constat qu'explique à TF1, dans la vidéo en tête de cet article, Renaud Villard, directeur général de la CNAV : "On change d'entreprise, on fait des jobs d'été, on est au chômage, on est un peu malade, on a des enfants, parfois avec différentes personnes. Et c'est tout cela qui va être calculé pour définir le montant d'une retraite."

Dès lors, poursuit le patron de la Caisse nationale d'assurance vieillesse, "comme les vies et les carrières sont de plus en plus complexes, on a parfois de plus en plus de difficultés à reconstituer à l'euro près, au jour près, la carrière des assurés".

En vidéo

Retraite : comment être sûr que vous percevez le bon montant ?

Jeudi matin, Roger Barrot, président d'honneur de la Fédération nationale des associations de retraités (FNAR) se voulait bien plus sévère, sur Franceinfo. "Cela fait des lustres que cela dure", indiquait-il, évoquant une situation "récurrente" loin d'être "une surprise". "Dès 2008, nous avons soulevé ce problème de la complexité des systèmes de retraites actuels. Nous avons fait des propositions. (...) Malheureusement, c'est toujours pareil. Rien n'a changé".

Pour se prémunir de ces erreurs, l'avocate en droit social Virgine Devos, du cabinet August Debouzy, encourage les futurs retraités à se pencher sur les vérifications d'usage bien avant la fin de carrière, voire dès l'âge de 45 ans. "Si on inscrit des périodes d'inactivité, il va être important de pouvoir fournir les justificatifs auprès de la caisse de retraite. Parfois, vous allez vous rendre compte qu'il peut vous manquer un bulletin de salaire, un certificat de travail", explique-t-elle à TF1, recommandant d'effectuer "ce travail très en amont."

L'économie vous intéresse ? Alors, découvrez le podcast de l'émission "Lenglet Déchiffre"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER

Sur SPOTIFY

Lenglet déchiffre donne la parole aux grands patrons, économistes ou intellectuels. Ils livrent leur vision de l’actu éco et répondent aux questions économiques du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Sans le nommer, Emmanuel Macron critique Eric Zemmour sur les prénoms

Diagnostics énergétiques : mauvaise surprise pour les propriétaires

Éric Zemmour sur LCI : nous avons vérifié 6 de ses déclarations

REVIVEZ - PSG-Manchester City (2-0) : la soirée magique de Paris, premier but de Messi

Déremboursement des tests : esquiver le pass sanitaire jusqu'au 15 novembre, une stratégie viable ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.