VIDÉO - Faut-il faire confiance aux comparateurs internet ?

DirectLCI
MÉFIANCE - De plus en plus de comparatifs fleurissent sur internet. Que vous cherchiez une télévision, une voiture, un hôtel ou des vêtements, vous trouverez sûrement votre bonheur. Mais faut-il leur faire confiance ?

Avec un comparateur de prix, il est, en apparence, plus facile d’acheter une télévision, une cafetière, de changer d’assurance ou de trouver son futur voyage. Utilisés par plus de huit Français sur dix, y’a-t-il pour autant des raisons de s’en méfier ? Leur principal avantage, c’est de vous dénicher des tarifs dits avantageux sur un même produit. 


Par exemple, il peut exister un écart de prix de 200 € sur une même télévision, vendue 600 € par un vendeur et 800 € ailleurs. Un atout pour certains : "On a un coup d’œil, on a le meilleur prix, la meilleure qualité. Moi franchement rien à dire, j’aime bien tout ce qui est comparateur de prix, ça m’aide vraiment pout choisir tout ce qui est voyage…" explique une utilisatrice. Mais tous ne sont pas d’accord. Les comparateurs peuvent vite être intrusifs. "C’était un comparateur de prix de mutuelles, et évidemment on m’a demandé mon numéro de téléphone. J’ai été harcelé pendant des jours et des jours", s’agace un client.

Objectivité et indépendance remises en question

Le principal point d’achoppement réside l’objectivité de ces moteurs de recherche. Car comme le révèle le directeur commercial du groupe Kelkoo, Cyril Bouskila, pour gagner de l’argent, le marchand va payer une commission au site comparateur à chaque clic d’un internaute vers son produit. A hauteur de 18 centimes, cela est vite rentable. Mais le problème, c’est que les comparateurs ne regroupent pas tous les vendeurs ; seulement une petite partie d’entre eux, avec qui ils ont signé des contrats au préalable.

Pire même, leur indépendance est pointée du doigt. Dans le groupe Trivago par exemple, il y a une agence de voyage ainsi qu’un comparateur de prix. De quoi poser question. "La mission de notre site internet est d’aider les voyageurs à trouver la meilleure offre. On n’a aucun intérêt à avoir une offre biaisée, on tient à notre indépendance", assure pourtant Corentine Aronica, porte-parole du site internet.


Officiellement donc, pas de conflits d’intérêt. Mais à y regarder de plus près, beaucoup d’offres de l’agence de voyage se retrouvent sur le site comparateur. Morale de l’histoire : mieux vaut peut-être comparer les comparateurs avant de se mettre à comparer les produits.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter