Fermeture des cinémas : d'autres secteurs sont impactés

Fermeture des cinémas : d'autres secteurs sont impactés

Les 2 000 cinémas du pays sont fermés depuis le mois d'octobre. Une souffrance pour les professionnels, le public mais aussi certains commerces à proximité.

Rouen (Seine-Maritime) compte trois multiplexes et un cinéma de centre-ville. Avec ses 110 000 habitants, on a pourtant compté plus d'un million d'entrées en 2019. Malgré les plateformes, rien ne remplace dans le cœur des habitants les effets du grand écran. Les salles sont à 119 jours de fermeture, de sièges vides et de silence. Les cinémas ont coupé leur projecteur le 31 octobre dernier. Depuis, le temps s'écoule lentement. Une vingtaine de films attendent d'être projetés. Les dates de sortie sont toutes périmées et aucun signe de réouverture à l'horizon.

Toute l'info sur

Le WE

La fermeture des cinémas a eu des conséquences sur bien d'autres secteurs. Les commerces installés à proximité des salles souffrent. À quelques kilomètres de Rouen, une pizzeria profitait d'une clientèle cinéphile. Aujourd'hui, elle propose de la vente à emporter, sans succès. Juste à côté, il y a un complexe flambant neuf, qui n'a fonctionné qu'une seule année. Richard Patry, directeur du lieu, y a investi plus de trois millions d'euros. Il perd de l'argent malgré les aides. Le temps passe et l'envie grandit de relancer enfin la machine à rêve.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

EN DIRECT - Covid-19 : la quarantaine obligatoire mise en place dès samedi

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

"Rouvrir les terrasses n'est pas un problème", assure Gérald Kierzek

Emmanuel Macron annonce un assouplissement des restrictions de voyage début mai

Lire et commenter