Fermeture des remontées mécaniques à Noël : une mesure moins déstabilisante pour les petites stations ?

Fermeture des remontées mécaniques à Noël : une mesure moins déstabilisante pour les petites stations ?

Les professionnels du tourisme et de la montagne attendent l'aboutissement des négociations avec l'État et la levée du confinement le 15 décembre. Mais sans les remontées mécaniques, que peuvent-ils proposer aux vacanciers ?

À Arêches-Beaufort, 2 100 habitants, ces questions reviennent. François Hivert y travaille comme guide de haute montagne et il a quelques objectifs. Dès le confinement levé, il proposera à ses clients de s'affranchir des remontées mécaniques. Il pense que la situation est idéale pour faire du ski de randonnée. Une activité qu'il estime accessible pour tout public.

Toute l'info sur

Le 20h

Fabien Eymonerie, lui, a acheté 150 mille euros de matériels avant la saison d'hiver et il mise sur d'autres activités. Gérant de la boutique "Montagne Shop" à Arêches-Beaufort, il a mis toutes les chaussures de ski de randonnée en avant et pense que les clients viendront quand même, en grande partie pour prendre l'air pour faire des balades ou de la raquette.

À Arêches-Beaufort, l'enjeu est important. Les fêtes de fin d'année représentent 20% du chiffre d'affaires de la station. David Clerc, responsable commercial d'une coopérative laitière de Beaufort, est d'avis que les vacanciers auront encore plus envie de manger et pourront bien profiter de la gastronomie locale. Ils pourront également visiter des caves remplies de Beauforts.

Sur le même sujet

Lire et commenter