Fermeture des restaurants : les stocks de pommes de terre s’accumulent

Fermeture des restaurants : les stocks de pommes de terre s’accumulent

REPORTAGE - Face à la fermeture des restaurants, les producteurs de pommes de terre ont moins de débouchés. Ces derniers mois, les ventes se sont effondrées et les stocks s'accumulent.

Ghislain Cauchy produit 600 tonnes de pommes de terre par an. Alors qu'il a déjà vendu une partie à l'industrie agroalimentaire, un tiers de sa récolte lui reste sur les bras. Un stock impossible à écouler avec la fermeture des restaurants ou des cantines d'entreprise. Sur le marché, il y a trop d'offre pour pas assez de clients. En conséquence, le prix à la tonne s'effondre.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Pour cette saison, le manque à gagner est estimé à 12.000 euros alors que les charges restent fixes. Dans les Hauts-de-France, 200.000 tonnes de pommes de terre dormiraient dans des hangars, consommables jusqu'en juillet. Pour survivre, plusieurs producteurs sont obligés de se diversifier.

Dès le premier confinement, Maximilien Dambre a mis en place une vente hebdomadaire à la ferme. À cinq euros le kilo, c'est moins cher qu'en grande surface. Ce qui lui permet au moins de dégrossir son stock. Sur la récolte de l'année dernière, l'État a promis quatre millions d'euros pour accompagner la filière. Très peu de producteurs l'ont reçu et aucune annonce n'a encore été faite pour la récolte de cette année.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter