Ils resteront fermés "a minima jusqu’à la mi-février" : nouveau coup dur pour les restaurants

Ils resteront fermés "a minima jusqu’à la mi-février" : nouveau coup dur pour les restaurants

Les restaurants et les bars vont rester fermés au moins jusqu'à la mi-février. C'est un coup terrible et même fatal pour certains qui ont déjà subi cinq mois de fermeture. Vont-ils pouvoir tenir ? Jusqu'à quand ?

Philippe Pomer prépare sa vente à emporter du jour en attendant fébrilement le discours du Premier ministre. Alors, quand Jean Castex a annoncé que les restaurants resteront fermés encore au moins cinq semaines, c'est la déception pour ce gérant du restaurant "Goutu" - Lisieux (Calvados) . En attendant une réouverture, le gouvernement a annoncé le maintien de toutes les aides : chômage partiel, prêt garanti par l'État. Ça permet au moins à ce restaurateur de ne pas licencier ses deux salariés. Mais, lui ne se paie plus depuis neuf mois, avec plusieurs crédits à rembourser et des loyers à payer. Il est très déçu qu'il n'y ait pas eu plus d'aides annoncées. "On est en survie. Mais ça ne va pas durer longtemps. Sachant qu'elle est encore deux ou trois mois de fermeture voire plutôt six encore jusqu'au mois de juin. Comment va vivre ? Comment va faire ? A titre personnel, comment on vit ? Les aides ne nous permettent pas de nous faire des salaires", se plaint Philippe.

Toute l'info sur

Le 20h

Même avec les aides de l'État, l'hôtellerie - restauration a déjà perdu 80 000 emplois en 2020. Et la crainte pour les semaines à venir se portent sur les chaines de restauration et les franchises comme chez Hugues Le Marié. Il a trente restaurations dans toute la France. Pour ces enseignes, les aides ne sont pas adaptées car l'État compense actuellement 20% de leurs pertes de chiffre d'affaires. Plafonnées à hauteur de 200 000 euros par mois, ces aides ne suffisent pas pour un patron à la tête de trente restaurants. Alors, le gouvernement envisage d'augmenter ce plafond jusqsu'à trois millions d'euros par mois. Les restaurateurs pourront avoir enfin jusqu'à avril 2022 pour rembourser les prêts garantis par l'État.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccination : "À terme, il y aura évidemment des doses pour tout le monde", affirme Olivier Véran

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

Plus de 75 ans, personnes fragiles... Qui peut se faire vacciner dès lundi ?

ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

Variants du coronavirus : faut-il désormais porter des masques FFP2 ?

Lire et commenter