La belle idée d’un entrepreneur pour aider les restaurants marseillais

La belle idée d’un entrepreneur pour aider les restaurants marseillais

Les professionnels de restauration subissent de plein fouet la crise sanitaire. Ils en sont à leur cinquième mois de fermeture. De jeunes entrepreneurs volent à leur secours avec des idées très ingénieuses.

Depuis dix semaines, c'est une autre ambiance sur le Vieux-Port de Marseille, avec des terrasses vides et des restaurants fermés. Cet après-midi, la gérante du restaurant "Chez Madie Les Galinettes" s'est remise en cuisine. Delphine Roux propose des plats à emporter une fois par semaine pour maintenir les liens avec ses clients. Ses neuf salariés sont au chômage partiel et elle ne sait pas quand elle pourra rouvrir.

Toute l'info sur

Le 20h

Comme elle, certains restaurateurs se sont mis à la vente à emporter. Pour les aider, le Marseillais Marc Mesropian, déjà développeur d'un guide de restaurant en ligne, a eu l'idée de mettre en place une application de "click and collect" 100% locale. Pour les établissements de quartiers qui ne peuvent pas s'inscrire sur les plateformes de livraison à domicile, car elles sont trop couteuses, c'est la seule possibilité de rester ouvert.

Anthony Germani, gérant du restaurant "Un Petit Cabanon", fait partie des utilisateurs de l'application et met en ligne chaque matin ses plats du jour, cuisine maison et spécialités locales. En quelques clics, le client choisit l'heure à laquelle il veut récupérer son repas. De plus en plus d'établissements marseillais veulent adhérer à ce service de plats à emporter local, qui prend une commission de 10% à chaque commande. C'est trois fois mois que les géants de la livraison à domicile.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

EN DIRECT - Covid-19 : "Il n'y a pas de décrue globale de l'épidémie mais nous avons des raisons d'être optimiste", assure Gabriel Attal

"Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.