La Chronique éco : Électricité, tension sur l'approvisionnement

La Chronique éco : Électricité, tension sur l'approvisionnement

L'ECO - Ce jeudi, François-Xavier Pietri parle des contraintes qui pèsent sur l'approvisionnement en électricité dans l'Hexagone.

La crainte plane sur le réseau électrique de l'Hexagone. Pour cause, le chantier de l'EPR de Flamanville a pris un retard de douze ans. Il devrait permettre la fermeture d'autres réacteurs, mais n'ouvrira qu'en 2023 si tout se passe bien. Par conséquent, tout le programme de mise à niveau des vieux réacteurs a été ajourné. Par ailleurs, la Covid-19 a provoqué un retard sur le développement des énergies alternatives. Du côté des clients, la consommation devrait augmenter de 5 % par an jusqu'en 2030. En effet, les véhicules électriques et les chauffages électriques connaissent un essor. Quid du programme nucléaire ?

Toute l'info sur

La Matinale

Ce jeudi 25 mars 2021, François-Xavier Pietri, dans sa chronique "L'éco", parle des contraintes qui pèsent sur l'approvisionnement en électricité dans l'Hexagone. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 25/03/2021 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

L'économie vous intéresse ? Alors, découvrez le podcast de l'émission "Lenglet Déchiffre"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Lenglet déchiffre donne la parole aux grands patrons, économistes ou intellectuels. Ils livrent leur vision de l’actu éco et répondent aux questions économiques du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter