Plan de relance européen : six mois après, où en est-on ? La mise au point de François Lenglet

Plan de relance européen : six mois après, où en est-on ? La mise au point de François Lenglet

ANALYSE - Ce dimanche 7 février, le spécialiste économie de TF1, François Lenglet, s'est penché sur le plan de relance de 750 milliards d'euros annoncé par Bruxelles. Une aide qui se fait attendre sur le terrain.

Les chefs d’Etat et de gouvernement des 27 pays membres de l’Union européenne se sont accordés en juillet 2020 sur un plan de relance de 750 milliards d'euros, composée à plus de la moitié de dons. Six mois plus tard, où en est-on ? 

Selon François Lenglet, "on peut être embarrassé aussi par trop d'argent, exactement comme en gagnant au loto. Ainsi, l'Italie va recevoir 220 milliards d'euros et la France 100 milliards d'euros. Du coup, moins d'un État sur deux a envoyé à Bruxelles ces investissements prévus, huit mois après le lancement. Parce qu'il faut mettre sur pied de gigantesques projets pour la transition écologique, le numérique, la formation, comme par exemple l'équipement de stations-service de recharge pour les voitures électriques ou la fabrication de batterie".

Toute l'info sur

Le WE

Lire aussi

À cela s'ajoute la complexité du circuit de décision. "Les plans seront discutés d'abord par la commission, qui doit donner son accord. Puis part chacun des plans qui sera négocié au Conseil des chefs d'État, avec les réformes qui seront demandées en contrepartie. Parallèlement, chaque pays devra faire ratifier le projet par son parlement national. Si l'argent est décaissé avant 2022, c'est un miracle", poursuit-il.

"La relance risque bien d'arriver comme les carabiniers, un peu trop tard. Il y a dix, après la crise financière, l'Europe avait fait rechuter l'économie à force de rigueur budgétaire. Aujourd'hui, elle fait le pari inverse, la relance, mais ne parvient pas à le mettre en œuvre. Auparavant, l'Europe avançait dans la mauvaise direction. Aujourd'hui elle recule dans la bonne", explique le spécialiste économie de TF1.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.