"La prochaine étape c’est la rue" : elle dort dans son salon de coiffure pour économiser un loyer

"La prochaine étape c’est la rue" : elle dort dans son salon de coiffure pour économiser un loyer

CRISE - Depuis le mois de juillet, Virginia Begnis, coiffeuse à Nice, dort dans son salon à cause des difficultés économiques qu'elle rencontre. Témoignage.

C’est dans son salon de coiffure que Virginia nous accueille. "Vous êtes sur mon lieu de travail et on va passer directement à la partie habitation qui est juste un espace qui était réservé auparavant à ma clientèle et qui maintenant est investi par mon déménagement et ma vie, ma survie sur place."

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

"Survie" car après la fermeture due au premier confinement, la coiffeuse a dû renoncer à son appartement. Les clients se font rares ou viennent moins souvent et la cela ne lui permet pas de se rémunérer correctement. "Économiser un loyer me permet de ne pas mettre mon entreprise en péril", explique la professionnelle.

Tous les jours, c’est résilience, résistance et adaptation- Virginia Begnis, coiffeuse à Nice

À cause du virus, elle ne prend plus qu’un client par demi-heure, le temps de désinfecter correctement les locaux avec des produits qui eux aussi ont un coût. Le couvre-feu n’arrange pas les choses. Les plages horaires sont réduites et son salon ne lui permet plus de se dégager un salaire. "La prochaine étape c’est la rue (…) Le fruit de mon travail m’a toujours permis de vivre correctement, aujourd’hui on m’enlève la possibilité de travailler", déplore la coiffeuse.

Les aides de l’état et de l’assurance de la Métropole ne suffisent plus. Elles ne compensent pas les pertes d’exploitations. "Ce n’est pas suffisant, c’est le strict minimum pour régler le loyer d’ici c’est tout. Tous les jours, c’est résilience, résistance et adaptation", explique-t-elle. Vivre dans son salon de coiffure, c’est la façon de Virginia de résister, de s’adapter à cette nouvelle crise et de sauver ainsi son emploi. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Lire et commenter