Le Lioran espère encore pouvoir ouvrir sa station de ski à Noël

Le Lioran espère encore pouvoir ouvrir sa station de ski à Noël

REPORTAGE - Dans les stations de sports d'hiver, l'inquiétude règne. Élus, commerçants, moniteurs... tous refusent de voir les stations à l'arrêt.

Les stations de ski ont déposé un recours pour faire annuler la décision d'interdire les remontées mécaniques. Ce mardi matin, au Lioran (Cantal), les professionnels ont encore manifesté leur colère. Ils ont choisi un symbole fort pour exprimer leur inquiétude. Face à la fermeture des stations, plusieurs emplois sont menacés. Au pied des pistes, il y a près d'un mètre de neige par endroits. Des conditions optimales pour un début décembre complètement gâché par le gel de l'activité.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Au Lioran, 90% des vacanciers optent pour le ski de descente et sont donc dépendants des remontées mécaniques. Les imaginer complètement à l'arrêt, les professionnels en location de matériel ont du mal à s'y faire. Commerce, logement ou recrutement des saisonniers, c'est toute une économie locale qui est figée dans la grisaille. Dans le brouillard total, ces professionnels ne demandent qu'à travailler. Même avec des systèmes de jauge, ils se disent prêts à tout accepter. Compte tenu des conditions climatiques, les regrets sont énormes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Couvre-feu à 18h : 5.900 verbalisations pour 40.000 contrôles

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter