Le mot de l'éco #10 : SNCF, la grève qui va coûter (très) cher

DÉCRYPTAGE - Chaque semaine, François-Xavier Piétri analyse en vidéo une question ou un phénomène économique. Aujourd'hui, il s'intéresse au coût de la grève à la SNCF.

Ça va douiller ! Chaque jour de grève qui passe creuse un trou de 20 millions d’euros dans les comptes de la SNCF.

Depuis le début de la grève, on en est à 120 millions d’euros. Et si elle se poursuit jusqu’à fin juin, comme le prévoient les syndicats, le trou sera de 720 millions, plus que les 680 millions de bénéfice de la SNCF l’an dernier. Cela dit, la SNCF a l’habitude : depuis 1980, si on compte le nombre de jours de grève multipliés par le nombre de grévistes, elle a perdu quelque 8 millions de jours de travail.


Difficile de mesurer l’impact de cette grève sur l’économie française. Une clé quand même : la grande grève de 1995 avait coûté l’équivalent de 4,5 milliards d’euros à notre croissance.

Chaque semaine sur LCI et LCI.fr, François-Xavier Pietri revient sur un concept économique qui a agité le débat public. Une approche ludique avec des thèmes au plus proche des préoccupations des Français. Notre spécialiste éco s’attache à rendre accessibles des problématiques parfois complexes. Chiffres et infographies à l’appui. Un credo : aller au-delà des mots et des discours officiels pour saisir toutes les subtilités d’une question qui agite le débat public.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le mot de l'éco

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter