Couvre-feu avancé à 18h dans les Alpes-Maritimes : un coup dur pour les commerçants

Couvre-feu avancé à 18h dans les Alpes-Maritimes : un coup dur pour les commerçants

MESURES - Les habitants de 15 départements devront être de retour chez eux dès 18h à partir de samedi. Les Alpes-Maritimes sont concernées. Reportage à Grasse.

Dès samedi 2 janvier, 15 départements vont être placés sous un couvre-feu avancé : Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardennes, Doubs, Jura, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Haute-Saône, Vosges, Territoire de Belfort, Moselle, Nièvre et Saône-et-Loire. 

C'est une mesure qui est loin de faire l'unanimité à Grasse, dans les Alpes-Maritimes. Les commerçants sont déjà en difficulté et estiment une nouvelle fois que leur activité sera pénalisée. Certains ont souvent des clients jusqu'à 19h. Avancer la fermeture entraînera donc une perte de chiffre d'affaires.

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

Fermer boutique à 18h n'est pas sans poser des problèmes d'organisation. La question de la fermeture et du temps pour rentrer chez soi se pose par exemple dans un salon de coiffure. Plusieurs élus de l'Ouest des Alpes-Maritimes ont exprimé leur opposition à cette avancée du couvre-feu. Le maire de Grasse, Jérôme Viaud, déplore un manque de concertation et l'a fait savoir au préfet.

Lire aussi

Quant au coronavirus, il circule activement dans le département des Alpes-Maritimes. Celui-ci enregistre un taux d'incidence proche de 300 cas positifs sur 100.000 habitants. Un taux extrêmement élevé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : la France prolonge la suspension des vols en provenance d'Afrique australe

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

Zemmour candidat : plusieurs médias et personnalités dénoncent l'utilisation d'images sans autorisation

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.