Michelin annonce la suppression de 2 300 postes

Michelin annonce la suppression de 2 300 postes

Michelin a annoncé ce matin qu'il va supprimer 2 300 emplois en France sur un total de 21 000 sans départ contraint. Malmené par la concurrence chinoise, le fabricant de pneumatiques va devoir se renforcer dans le haut de gamme et se diversifier.

José, ouvrier chez Michelin est encore sonné par l'annonce. Il a appris ce mercredi matin la suppression de 2 300 emplois. À 46 ans, il est inquiet pour son avenir. Les dirigeants affirment qu'il n'y aura pas de fermeture d'usine ni de départ contraint. Pas de quoi apaiser la colère des syndicats. Ces dernières années, Michelin a fermé dix usines en Europe de l'Ouest dont trois rien qu'en France. Au total depuis dix ans, 2 500 emplois ont été supprimés.

Toute l'info sur

Le 20h

Le fabricant de pneumatiques n'avait-il vraiment pas d'autres choix ? Selon Laurent Bourrut, vice-président en charge de l'Europe, c'était le prix à payer pour rester compétitif. Pour les dirigeants, cette politique porte ses fruits. La marque française est devenue cette année numéro un mondial devant Bridgestone et Goodyear. Pour résister à la concurrence, Michelin a investi 700 millions d'euros dans la recherche et développement. Il dépose plus de 300 brevets par an. Parmi les usines les plus innovantes, il y a celle de Clermont-Ferrand. En dix ans, la productivité y a augmenté de 25%. Cette usine, menacée de fermeture, est devenue l'une des plus rentables du groupe. Aujourd'hui, la direction s'est engagée à recréer les emplois supprimés. Des promesses qui n'ont pas convaincu tous les salariés qui ont appelé à manifester jeudi devant les 15 usines françaises du groupe.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 16.600 cas ces 24 dernières heures

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

Plus de 75 ans, personnes fragiles... Qui peut se faire vacciner dès lundi ?

Variants du coronavirus : faut-il désormais porter des masques FFP2 ?

Lire et commenter