Ouvrir ou fermer pendant la crise sanitaire ? Le dilemme des hôtels

Ouvrir ou fermer pendant la crise sanitaire ? Le dilemme des hôtels

L'hôtellerie est l'un des secteurs qui ont le plus souffert de la crise. Et aujourd'hui encore, près d'un établissement sur quatre n'a pas rouvert ses portes à cause principalement de l'absence des touristes étrangers, chinois notamment.

Il a condamné sa porte d'entrée. À deux pas du quartier de Montmartre à Paris et alors que la saison démarre, c'est par l'issue de secours de son hôtel que ce gérant nous emmène dans sa salle de réception vide. En mai dernier, il a tenté de rouvrir. Mais très vite, il s'est résigné à fermer faute de clients. Il avait pourtant baissé le prix de ses chambres de 30%. "Il y avait plus de place pour nous puisque les établissements de catégories supérieures ont fait d'énormes promotions. Les gens se déplaçaient vers des catégories supérieures pour le même tarif que nous on proposait. On a été un moment contraint de s'avouer la réalité, c'est qu’il n’y a personne", déplore Philippe Lameyre, directeur général de l'établissement 3 étoiles "The Modern Hôtel" à Montmartre, Paris.

Toute l'info sur

Le 20h

Si la situation ne s'améliore pas, il pense déjà à mettre la clé sous la porte. Comme lui, un hôtelier sur quatre est fermé depuis la levée des restrictions sanitaires, principalement les hôtels des grandes villes comme à Strasbourg ou à Lille, très dépendants de la clientèle américaine et européenne. Les visiteurs étrangers, c'est 90% du chiffre d'affaires de l'Hôtel Duquesne Eiffel. Mais le gérant, Olivier Rioual, a quand même décidé de rouvrir il y a un mois à perte.

Il parie sur cette réouverture pour éviter de perdre son personnel. "Économiquement, je suis en train de perdre de l'argent et perdre l'argent. Perdre de l'argent en étant fermé et peut-être on perd de plus en étant ouvert, parce qu’on réengage les salaires, les équipes. On fera les comptes à la fin de l'été", affirme son gérant. Pour lui, c'est un dernier test. Si sa clientèle touristique ne revient pas, il fermera son établissement fin septembre pour la deuxième fois en deux ans.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 19.600 nouveaux cas en 24h, forte hausse des hospitalisations

EN DIRECT - JO de Tokyo : la Vénézuélienne Yulimar Rojas fait tomber le record du monde du triple saut

Paris : la policière victime d'un grave accident de trottinette électrique est décédée

Groenland : l'équivalent de l'étendue de la Floride a fondu en un jour

EN DIRECT - Lille-PSG (1-0) : le champion de France s'adjuge son premier Trophée des champions

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.