Palmarès : quelles sont les villes les plus et les moins économes ?

Palmarès : quelles sont les villes les plus et les moins économes ?

ARGENT - L'association Contribuables associés dresse chaque année un classement des villes selon leurs dépenses de fonctionnement. Découvrez les bons et les mauvais élèves en la matière.

Votre maire est-il plutôt dépensier ou économe ? Comme tous les ans, l’association Contribuables associés, qui veille à la bonne utilisation des deniers publics, a passé à la loupe les dépenses de fonctionnement des quelque 36.000 villes et villages de France. Attendu avec impatience, ce classement donne un aperçu du train de vie de chaque commune. 

Avec 703 euros par an pour chacun de ses 56.075 habitants, Cholet (Maine-et-Loire) est la ville de France métropolitaine la plus économe en dépenses de fonctionnement, selon ce palmarès 2020.  "On n'a plutôt tendance à s'imaginer que la municipalité dépense sans compter, alors qu'en fait c'est tout le contraire !", constate, tout sourire, Pierrick Moginot, un commerçant, dans le reportage de TF1 ci-dessus. Les riverains s'en félicitent eux aussi. "Je ne changerais de ville pour rien au monde", témoigne une habitante.

Toute l'info sur

Le 13h

Cholet, le bon élève de la classe

D'autant que cette première place ne doit rien au hasard. Le maire (divers droite) Gilles Bourdouleix, à la tête de la commune depuis 25 ans, a engagé une intense politique de mutualisation des services entre l'agglomération qu'il préside et ses 26 communes membres. "Cela nous permet de faire des économies importantes", explique l'édile. La ville peut aussi compter sur la richesse de son bassin industriel, qui génère beaucoup d'impôts locaux.

Afin d'établir ce palmarès, dévoilé ce mardi en exclusivité par le journal Le Parisien, l’association s’appuie sur les chiffres de 2019 et décortique chaque dépense à l'euro ou presque. Agents municipaux, subventions aux associations, aménagements paysagers ou encore l'aide sociale, les crèches et l'accompagnement des personnes âgées. Mais aussi les frais de communication et de publicité, les indemnités des élus, le feu d'artifice du 14-Juillet et les décorations de Noël. 

Lire aussi

Dans ce classement des villes les moins gourmandes en dépenses de fonctionnement, Cholet est suivie de Brest (759 euros) et Quimper (779 euros). Arrivent ensuite Pessac (792 euros), Villeurbanne (797 euros, Cagnes-sur-Mer (852 euros), Poitiers (858 euros), Caen (873 euros) et Montpellier (901 euros), Amiens (909 euros), Toulon (912 euros), Hyères (931 euros), Valence (937 euros), Chelles (949 euros), Agde (962 euros), Mérignac (970 euros), puis Besançon et Clermont-Ferrand (982 euros).

Le bonnet d'âne pour Paris

En tête du classement des villes les plus dépensières, Paris décroche pour sa part le bonnet d’âne. Son budget de fonctionnement par habitant a explosé, passant de 2074 euros en 2018 à 2706 euros en 2019. Nanterre (2418 euros) et Martigues (2344 euros) sont à ses côtés sur le podium. 

Un classement à prendre toutefois avec des pincettes. En effet, ce n'est pas parce qu'une ville affiche un gros budget que celui-ci est forcément synonyme de mauvaise gestion. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Lire et commenter