Pass sanitaire : les lieux de culture et loisirs subissent une baisse de fréquentation

Pass sanitaire : les lieux de culture et loisirs subissent une baisse de fréquentation

REPORTAGE - On possède déjà un peu de recul sur l'application du pass sanitaire en vigueur dans les lieux culturels et de loisirs le 21 juillet dernier. Depuis, la fréquentation a chuté pour certains.

L'ambiance ressemble à celle d'un mois de novembre dans un parc d'attractions de Sorigny (Indre-et-Loire). En cause, un mois de juillet pluvieux, mais surtout le pass sanitaire. D'après son directeur, la fréquentation a chuté de 70% depuis son instauration.

Toute l'info sur

Le 13H

Pour profiter des attractions, il faut être vacciné ou avoir un test négatif de moins de 48 heures. C'est un frein pour beaucoup, mais une bonne nouvelle pour quelques clients. Malgré une tente de dépistage installée à l'entrée, le parc ne convainc pas, mais espère limiter la casse au mois d'août.

Même constat au château de Langeais. Mais ici, il n'y a pas de tente pour se faire tester. Alors le garde ne vous laissera pas passer si vous êtes tête en l'air. Les visiteurs se plient à cette nouvelle règle, à contre-cœur. Le château avait bien commencé l'été, mais dès l'obligation du pass sanitaire, il y a eu moins 8% de visiteurs. Pour rattraper la saison, les professionnels du tourisme en Touraine comptent désormais sur une météo plus clémente les prochaines semaines.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tempête Aurore : 40.000 foyers encore privés d'électricité ce soir dans le nord du pays

Tempête Aurore : ce qui vous attend ce soir et cette nuit de la Bretagne à Paris

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Prix des carburants : une indemnité "classe moyenne" de 100 euros pour 38 millions de Français

Tempête Aurore : une "mini-tornade" frappe une commune du Finistère et détruit une maison

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.