PCR, antigéniques : combien coûtent vraiment les tests Covid ?

PCR, antigéniques : combien coûtent vraiment les tests Covid ?

NOTE SALÉE - Depuis le début de la crise, plus de 100 millions de tests, PCR ou antigéniques, ont été réalisés en France. Jusqu'ici gratuits, ceux sans prescription médicale deviendront payants à partir de la mi-octobre. Mais la facture pour l'État se chiffre déjà en milliards d'euros.

Des milliers de personnes se font tester chaque jour dans l'Hexagone pour savoir si elles sont infectées par le Covid-19. Avec l'extension du pass sanitaire et le spectre grandissant du variant Delta, la demande s'est encore renforcée dernièrement. Or, s'ils demeurent gratuits pour les utilisateurs, les tests pèsent lourd dans les caisses de la Sécurité Sociale. Un test antigénique coûte 25 euros à l'Assurance Maladie. Pour un PCR en laboratoire, c'est presque le double, près de 44 euros. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Pour mieux comprendre le coût considérable que le dépistage contre le Covid-19 engendre, nous avons pris les chiffres de la première semaine d'août. Près de 4 millions de tests PCR et antigéniques ont été réalisés en sept jours, pour un coût de près de 137 millions d'euros. 

Plus de 100 millions de tests déjà effectués

Mais c'est en faisant les comptes depuis le début de l'épidémie que l'on se rend compte à quel point la note est salée. Ainsi, selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et de statistiques (Drees), 112,6 millions de tests ont été réalisés entre le 1er mars 2020 et le 1er août 2021, dont 80 millions de tests PCR. Le coût total de ces campagnes de dépistage s'élève donc à plus de 5,5 milliards d'euros*. Et il va continuer de gonfler. "C'est la sécurité sociale, et donc les Français, qui payent", rappelle à France Info Luc Duquesnel, président de la branche "généralistes" de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF). 

Une politique propre à la France- François Blanchecotte

La gratuité des tests, qui n'en est finalement pas une, est une particularité tricolore. En effet, outre la France, seuls quelques pays donnent à leurs ressortissants la possibilité de se faire tester gratuitement (Danemark, Norvège, Monténégro par exemple). "C'est une décision politique d'avoir voulu rendre gratuits l'ensemble des tests pour tous les Français depuis le 14 juillet 2020. Et c'est une politique propre à la France puisque dans beaucoup d'autres pays, les patients participent et paient une partie de leurs tests", confirme François Blanchecotte, président national du syndicat des biologistes (SDB), interrogé par LCI. 

Lire aussi

À partir de la mi-octobre, les tests ne seront plus gratuits sauf en cas de prescription médicale. Une façon pour l'exécutif d'arrêter l'hémorragie. Dès lors, les tarifs pourraient se rapprocher de ce que paient actuellement les touristes étrangers quand ils viennent en France, soit 44 euros le PCR et 25 euros l'antigénique. Le plus économique resterait donc les autotests à 5 euros l'unité à effectuer sous le contrôle d'un professionnel de santé.

*Chiffre exact compliqué à estimer en raison des fluctuations de prix.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'Australie avait de "profondes et sérieuses réserves" concernant les sous-marins français, riposte son gouvernement

EN DIRECT - Crise des sous-marins : un échange entre Emmanuel Macron et Joe Biden "dans les tout prochains jours"

EN DIRECT - L'assouplissement du pass sanitaire "probablement" au menu d'un conseil de défense mercredi, selon Attal

Hautes-Pyrénées : un mort et deux blessés graves lors d'une rixe entre bikers à Tarbes

Olivier Véran dessine les contours d'un pass sanitaire différencié selon les territoires

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.